2 juin 2017

Conférence « Influences étrangères sur l’Islam d’Asie centrale »

Le lundi 5 Juin à 11h00

Le lundi 5 Juin à 11h00
salle 237, bâtiment Valikhanov, Université KIMEP Langue anglaise - Entrée libre

Chercheur en science politique et civilisation arabo-islamique au CERI-Sciences Po. de 2006 à 2010, M. Bayram BALCI a dirigé l’Institut français d’études sur l’Asie centrale (IFEAC) à Tachkent ; de 2012 à 2014, il a été chercheur invité à la Carnegie Endowment for International Peace, à Washington.

Ses recherches actuelles portent sur les relations entre islam et politique dans l’espace post-soviétique et sur la Turquie dans son environnement régional (Caucase, Asie centrale, Proche-Orient).

Il est membre fondateur du European Journal of Turkish Studies , membre du bureau d’édition Les Cahiers d’Asie Centrale , une revue française consacrée aux études sur l’Asie Centrale. Il est coéditeur de l’ouvrage China and India in Central Asia : A New “Great Game” ?, Palgrave Macmillan, 2010

16 septembre 2016

APPEL A CANDIDATURES : JEUNES TALENTS SCIENTIFIQUES - Paris 29 janvier au 3 février 2017

Semaine des jeunes talents scientifiques internationaux – Paris du 29 janvier au 3 février 2017

Vous avez une vocation scientifique et souhaitez confronter vos expériences avec d’autres jeunes du monde entier et des professionnels français ? Participez à la Semaine des jeunes talents scientifiques internationaux avec un programme de résidence sur les deux sites d’Universcience Paris, premier établissement public français de la culture scientifique, technique et industrielle.

Du 29 janvier au 3 février 2017, jeunes chercheurs, universitaires, enseignants, bloggeurs, journalistes scientifiques, ingénieurs, professionnels du numérique et muséologues dans un centre de science du monde entier auront l’occasion de se rencontrer, de partager leurs intérêts et de découvrir les activités de l’un des premiers centres de culture scientifique et technique européens.
Les lauréats participeront à un programme de visites, rencontreront des professionnels de l’éducation, de l’innovation et de la médiation scientifique. Ils seront conviés à participer à des échanges sur la transmission de la culture scientifique. Les participants seront également invités à présenter leur projet scientifique et à échanger avec les professionnels d’Universcience.

La semaine des jeunes talents scientifiques internationaux est un programme de mobilité pour les jeunes, proposé par Universcience, établissement français qui regroupe la Cité des sciences et de l’industrie et le Palais de la découverte, et placée sous le Haut Patronage du Président de la République française, Monsieur François Hollande. En effet la Cité des sciences et de l’industrie fête ses 30 ans en 2016, et le Palais de la découverte son 80e anniversaire en 2017.

Conditions de participation
Le programme est ouvert à des jeunes kazakhstanais, majeurs et de moins de 28 ans, qui ont une implication scientifique. Tous les participants doivent obligatoirement être francophones ou anglophones.
Les candidats peuvent par exemple être chercheurs, universitaires ou enseignants, bloggeurs ou journalistes scientifiques, ingénieurs, professionnels du numérique, muséologues dans un centre de science…

Comment candidater ?
Si vous souhaitez participer à ce programme, contactez dès maintenant et avant le 30 octobre 2016, le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade française au Kazakhstan (Thomas HUET, Attaché de coopération scientifique et technique) pour obtenir toutes les informations nécessaires sur les modalités de sélection.

Les lauréats seront sélectionnés par l’Ambassade de France au Kazakhstan. L’ensemble des frais liés à la participation sera pris en charge par l’Ambassade de France et Universcience.

14 septembre 2016

Ville et énergie du futur : visite du Professeur Peerhossaini au Kazakhstan

Pour une approche interdisciplinaire des énergies du futur

Le Professeur Hassan Peerhossaini, fondateur et directeur du Laboratoire interdisciplinaire des Energies de Demain (Université Paris 7 Diderot/Université Sorbonne Paris Cité) effectue une tournée de conférences au Kazakhstan du 13 au 17 septembre.
Spécialiste de physique mécanique, le Professeur Peerhossaini interviendra sur l’approche interdisciplinaire pour les énergies du futur. Cette démarche innovante est au cœur du Laboratoire Interdisciplinaire des Energies de Demain –LIED. Unité mixte de recherche entre le CNRS et l’Université Paris Diderot, située sur le campus Paris-Diderot. Ce laboratoire créé en octobre 2015, le LIED se compose 18 enseignants chercheurs (9 PR et 9 MCF), de 5 ingénieurs et techniciens et d’une assistante de direction (BIATS et ITA), ainsi que de 16 doctorants, 6 post-doctorants et 15 chercheurs associés.
Le LIED travaille sur des problématiques de recherche liées à la transition énergétique, dans le but d’agréger des compétences permettant une approche globale du problème, et de les associer à des analyses sur les interactions entre l’homme et son environnement. L’approche interdisciplinaire permet d’articuler excellence disciplinaire et approche thématiques, et d’impliquer et d’imbriquer, sur un même objet d’étude, les sciences dures (des domaines des sciences du vivant et de la physique) et les sciences humaines et sociales. Le LIED a notamment participé au projet de bio-façade du batiment crée par le cabinet d’architecte XTU et retenu parmi plus de 800 candidats par la Mairie de Paris dans le cadre de son projet « réinventer Paris » (https://www.amc-archi.com/photos/les-laureats-de-reinventer-paris-15-22-in-vivo-xiiie-arr,4731/in-vivo-xtu-architects-mu-a.11)

Lors de son séjour au Kazakhstan, le Professeur Peerhossaini donnera des conférences à l’Université Nazarbaïev (mardi 13 septembre), à l’Institut Sorbonne-Kazakhstan (jeudi 15 septembre à partir de 11h), à l’Université Nationale Al-Farabi (le même jour à partir de 15h), ainsi qu’à l’Université Nationale Technique Satpaev (vendredi 16 septembre à partir de 11h) et à l’Université de la Caspienne (le 16 septembre à 15h). Il se rendra également à Oskemen le 17 septembre pour intervenir à l’Université technique d’Etat de l’Est du Kazakhstan.
Le Professeur Peerhossaini a également été invité par l’organisation Expo Astana 2017 et l’Université Nazarbaïev (NURIS) a intervenir comme discutant lors du Futur Energy Forum, organisé le 14 septembre à Astana, dans le cadre des préparatifs de l’Exposition internationale de l’année prochaine (pour plus d’information http://futureenergyforum.org/future-energy/ )
Les conférences du Professeur Peerhossaini s’inscrivent dans le cadre du cycle de conférences sur la ville du futur organisé par l’Ambassade de France et les Alliances françaises du Kazakhstan, avec le soutien de l’Institut français. Sa venue bénéficie également du soutien de la société Air Astana.


PNG - 66.1 ko
PNG - 11.6 ko
JPEG - 53.2 ko
6 septembre 2016

French Tech Ticket - Développer sa startup en France

Obtenez votre ticket pour Paris et lancez votre start-up dans un écosystème unique ! Ouvertes en juin, les inscriptions seront closes au 23 septembre. Les lauréats sont attendus dès janvier 2017 en France.

La France, dans le cadre de l’initiative French Tech, lance le Paris French Tech Ticket pour attirer les entrepreneurs étrangers désirant créer ou développer leur startup à Paris.

Vivier de hubs et de talents qui vibrent et portent un très fort esprit entrepreneurial, la France accueille les start-up et encourage leur développement : créatrices d’emplois et de valeur, elles ont vocation à s’internationaliser en attirant en France des talents et des investisseurs venus du monde entier.

En mai 2015, l’Etat et la Ville de Paris lançaient le programme French Tech Ticket avec l’ambition partagée d’internationaliser l’écosystème de startups français en attirant les meilleurs talents, à Paris dans un premier temps, pour y créer et développer leur startup.

Fort du succès de la première édition pour laquelle 23 startups avaient été retenues parmi 722 candidatures issues de plus de 100 pays, une deuxième édition du French Tech Ticket est lancée pour 2017, avec désormais 41 incubateurs partenaires (contre 10 en 2016), répartis à travers toute la France.

L’appel à candidature a été lancé le 21 Juin. Les entrepreneurs intéressés auront jusqu’au 23 septembre pour candidater via le site www.frenchtechticket.com.

Les 70 projets gagnants seront annoncés en décembre 2016 pour un début de programme en janvier 2017.

Le retour d’expérience de la première édition a permis d’ajuster l’offre d’accueil.


Le package proposé comprend désormais :

  • un financement de 45 000 € par projet sans prise de participation, pour couvrir prioritairement des dépenses professionnelles ;
  • une incubation de 12 mois au sein de l’un des 41 incubateurs partenaires avec une évaluation de mi-parcours à 6 mois ;
  • une procédure accélérée et simplifiée de délivrance d’un titre de séjour pour les lauréats et leur famille ;
  • un programme d’animation et d’accompagnement dédié, cycle de masterclass et des événements networking mensuels avec l’écosystème, suivi business personnalisé par la structure d’accueil et d’accompagnement, suivi par un parrain (entrepreneur emblématique de l’écosystème d’accueil),
  • 2 Demodays dans l’année avec des investisseurs et des grands comptes,
  • un « Help Desk » pour assister les lauréats dans le cadre des formalités administratives (titre de séjour, financement, fiscalité, assurance, sécurité sociale) ;
  • une aide pratique à l’installation personnelle (trouver un logement, un guide pratique à l’installation dans la ville avec des offres spéciales…).


Sont éligibles au French Tech Ticket :

  • des équipes internationales de 2 ou 3 Co-Fondateurs anglophones (le programme est exclusivement en anglais) ;
  • l’équipe peut inclure 1 personne de nationalité française au maximum ;
  • les équipes doivent être en phase de création ou de développement de leur startup ;
  • les startups déjà créées juridiquement en France ne sont pas éligibles.

Liste des 41 incubateurs partenaires en France à Paris / Île-de-France et dans les Métropoles French Tech :

  • Paris et Ile de France : 50 Partners, 104 factory, Bond’Innov, Creative Valley, Genopole, Impulse Partners, iPEPS-ICM, La Paillasse, Le Comptoir de l’innovation, Le Hub Bpifrance, NUMA, Paris Pionnières,Le Tremplin (Paris&Co), Le Cargo (Paris&Co), Welcome City Lab (Paris&Co), SchooLab, SenseCube, Starbust, Startup42,Telecom & Management SudParis Entrepreneurs, UsineIO, X-UP.
  • Au sein des autres écosystèmes startups en France : Toulouse : Ekito, Airbus Bizlab, Le Connected Camp, Lyon : La Myne, EM Lyon, Boost in Lyon, Rennes : Telecom Bretagne Rennes, Bordeaux : 1Kubator, Brest : Telecom Bretagne Brest, Grenoble : BizMedTech, Savoie Technolac, Le Tarmac, Montpellier : Montpellier BIC, Normandie : FFWD Normandie, Lille : Eurasanté, Euratechnologies, Plaine Images, Aix / Marseille : Belle de Mai, Côte d’Azur : PACAEst.
5 novembre 2015

CIFRE, un dispositif d’accueil de doctorants à Paris

Date limite : le 20 novembre 2015

La Ville de Paris, dans le cadre du dispositif CIFRE (Conventions Industrielles de Formations par la Recherche), accueille de jeunes doctorants afin de leur permettre d’accéder à une expérience professionnelle reconnue.

L’appel à projets est ouvert aux candidats jusqu’au 20 novembre 2015.

La Ville de Paris, dans le cadre du dispositif CIFRE (Conventions Industrielles de Formations par la Recherche), accueille de jeunes doctorants afin de leur permettre d’accéder à une expérience professionnelle reconnue.

L’appel à projets est ouvert aux candidats jusqu’au 20 novembre 2015.

Plus d’information ici

2 juillet 2015

Succès d’un séminaire de formation sur l’enseignement des sciences basée sur l’investigation à Astana

test

En présence de deux cofondateurs de la fondation française « La main à la pâte », ce séminaire régional était destiné à promouvoir une nouvelle méthode d’enseignement des sciences à l’école.

A l’initiative de la Fondation scientifique de l’Organisation de coopération économique (OCE) et du Comité des sciences du Ministère de l’éducation et des sciences de la République du Kazakhstan et en partenariat avec l’Ambassade de France au Kazakhstan, un séminaire de formation sur l’enseignement des sciences basée sur l’investigation (Inquiry based science education, IBSE) a été organisé à Astana du 22 au 25 Juin 2015 pour l’ensemble des pays membres de l’OCE.

Le Président de la Fondation scientifique, M. Manzoor Soomro, fervent promoteur de la démarche mise en avant depuis vingt ans par la Fondation « La main à la pâte », a suggéré à la partie kazakhstanaise d’inviter deux de ses cofondateurs, les professeurs Pierre Léna et Yves Quéré.

19 enseignants et décideurs des pays de l’OCE ainsi que 40 jeunes enseignants venus de tout le Kazakhstan ont eu l’occasion de découvrir la démarche de l’IBSE, et de l’expérimenter grâce à deux sessions animées par Cécile de Hosson, professeure à l’université Sorbonne Paris Cité. A l’issue du séminaire, les participants ont adopté la « déclaration d’Astana sur la mise en œuvre de l’IBSE dans les pays de l’ECO », qui appelle les gouvernements à favoriser l’émergence de cette démarche pédagogique, notamment en lien avec les nouveaux objectifs de l’ONU.

JPEG - 6.6 Mo

La Fondation La main à la pâte a pour mission de contribuer à améliorer la qualité de l’enseignement de la science et de la technologie à l’école primaire et au collège, école du socle commun où se joue l’égalité des chances.
Son action, conduite au niveau national et international, est tournée vers l’accompagnement et le développement professionnel des professeurs enseignant la science. Elle vise à aider les enseignants à mettre en œuvre une pédagogie d’investigation permettant de stimuler chez les élèves esprit scientifique, compréhension du monde et capacités d’expression.
La Fondation de coopération scientifique La main à la pâte, créée par décret en 2011, est fondée par l’Académie des sciences, l’École normale supérieure (Paris) et l’École normale supérieure de Lyon. Elle s’inscrit dans la continuité de l’opération La main à la pâte lancée en 1995 par l’Académie des sciences à l’initiative de Georges Charpak, prix Nobel de physique 1992.

15 juin 2015

Colloque « État providence et action collective », les 18-19 mai 2015, à Almaty

première étape du cycle mis en œuvre par l’IFEAC avec le soutien de l’Institut Français de Paris.

Le colloque « État providence et action collective » qui a eu lieu à Almaty les 18-19 mai 2015 est la première étape du cycle mis en œuvre par l’IFEAC avec le soutien de l’Institut Français de Paris.

Ce cycle, intitulé « Les sociétés d’Asie centrale en mouvement » a pour but d’explorer l’évolution sociale, économique et politique des pays de la région depuis leur indépendance. En 2015, il prend la forme de quatre colloques régionaux réunissant des intervenants d’Asie centrale, de France, d’Europe et d’ailleurs et issus des différentes sphères de la société (universitaires, fonctionnaires, militants associatifs, entrepreneurs, etc.) dans le but de proposer des analyses croisées et des clés de lecture pour chaque thème abordé.

Organisé en partenariat avec l’université KIMEP et la fondation allemande Friedrich Ebert, le premier colloque d’Almaty a rassemblé près de quarante spécialistes pour étudier l’évolution de l’État providence et des politiques sociales en Asie centrale et comprendre les mobilisations citoyennes autour de ces questions. Les cinq thèmes abordés (couverture sociale des migrants ; protection de l’enfance ; accès à l’éducation ; droit au logement ; réformes du congé maternité, des retraites et insertion des personnes handicapées) ont donné lieu à des discussions constructives et de qualité et feront prochainement l’objet d’une publication collective. En attendant, les photos du colloque sont disponibles sur la page facebook de l’IFEAC page Facebook et les vidéos seront prochainement sur la chaîne Youtube de l’IFEAC.

8 juin 2015

4ème Conférence internationale ISOCARD du 08 au 12 juin 2015, à Almaty

« La route de la soie du chameau : les camélidés, principaux enjeux pour un développement durable »

L’université nationale du Kazakhstan Al Farabi à Almaty, accueille la 4e conférence internationale ISOCARD du 08 au 12 juin 2015.

A l’occasion de cet événement dédié à la recherche sur les camélidés, 168 chercheurs étrangers issus de 38 pays différents seront mobilisés, dont plusieurs experts français.

Un film documentaire réalisé par M. François Brey sur les camélidés au Kazakhstan sera diffusé lors de la conférence.

L’Ambassade de France au Kazakhstan et l’Alliance française ont souhaité apporter une contribution particulière à cet événement en grande partie organisé par M. Bernard Faye du CIRAD et Mme Gaukhar Konuspayeva, enseignant-chercheur à l’Université Al Farabi.

PDF - 1.1 Mo
5 novembre 2014

Appel à candidature pour jeunes chercheurs (FMSH-IFEAC)

Bourse Diderot de mobilité post-doctorale 2015

La Fondation « Maison des sciences de l’homme » de Paris (FMSH –Programme Russie et républiques de la CEI) et l’Institut Français d’Etudes sur l’Asie centrale (IFEAC ) proposent des bourses de court séjour en France de deux ou trois mois destinées aux jeunes chercheurs d’Asie centrale.

La Fondation « Maison des sciences de l’homme » de Paris (FMSH –Programme Russie et républiques de la CEI) et l’Institut Français d’Etudes sur l’Asie centrale (IFEAC ) proposent des bourses de court séjour en France de deux ou trois mois destinées aux jeunes chercheurs d’Asie centrale.
Thèmes de recherche
Les candidats doivent être engagés dans des recherches dans l’une des disciplines des sciences humaines et sociales (anthropologie, études littéraires et artistiques, histoire, géographie, philosophie, sciences politiques, sociologie etc.). Les thèmes suivants sont prioritaires pour 2015 :
• Les élites politiques, les processus de démocratisation et la société civile ;
• Les acteurs régionaux (Union européenne, Chine, Iran et Turquie) ;
• La politique étrangère de la Russie dans la région (instruments d’action, politiques bilatérales, initiatives régionales) ;
• L’histoire des mouvements sociaux : histoire orale et enquêtes sociologiques des mobilisations collectives sous la perestroïka et depuis les indépendances
Conditions nécessaires à la présentation d’un dossier
Pour pouvoir présenter sa candidature, le chercheur doit être ressortissant d’un pays d’Asie centrale (Kazakhstan, Ouzbékistan, Kirghizstan, Tadjikistan, Turkménistan) et être rattaché à un établissement d’enseignement supérieur de recherche ou un institut de recherche de l’un de ces pays.
Il doit être titulaire d’un doctorat (thèse de “kandidat”) soutenue après 2007. Il n’y a pas de limite d’âge.
Modalités financières
Ces bourses de recherche sont destinées à soutenir des travaux en France : enquêtes de terrain, travail en bibliothèques et archives.
La bourse est attribuée pour une durée de deux ou trois mois et comprend une enveloppe de 1 500 euros par mois destinée à couvrir les frais de transport et de séjour. En outre, la FMSH et l’IFEAC assurent leur aide pour l’obtention du visa vers la France ainsi qu’un soutien logistique (aide pour trouver un logement, lettres pour les bibliothèques, identification d’un laboratoire d’accueil et autre).
Modalités de candidature et calendrier
Le postulant est invité à renvoyer à l’IFEAC et à la FMSH avant le 31 décembre 2014 son dossier de candidature, composé des pièces suivantes :
• Les formulaires « Curriculum vitae du candidat » et « Projet du candidat »
• Deux lettres de recommandation (dont l’une du laboratoire d’accueil s’il est identifié)
• Un exposé de 10 000 signes maximum (espaces et notes compris) composé de :
1) la problématique et les objectifs du projet de recherche
2) une bibliographie
3) le détail du programme de séjour de terrain (lieux et institutions à visiter, contacts).
Le dossier peut être présenté en français ou en anglais. Un dossier rédigé en russe pourra être accepté sous réserve de fournir un résumé de 3 000 signes en français ou en anglais. Dans un souci de compatibilité, nous prions les candidats d’utiliser la police Arial, taille 12, et d’envoyer toutes les pièces de dossier dans un unique fichier Word.
Les résultats seront communiqués aux postulants début février 2015.
Le séjour devra démarrer au plus tard le 15 novembre 2015.
La FMSH et l’IFEAC demandent aux chercheurs dont les projets auront été retenus de fournir dans les trois mois suivant leur retour un Working paper qui sera publié sur leur site.

Pour plus d’information, contacter Thomas Huet, attaché de coopération scientifique et technique à l’Ambassade de France au Kazakhstan.