4 août 2017

Projection de "Cyrano de Bergerac" d’Edmond Rostand à Astana et Almaty

Le 8 août 2017 à Astana et Almaty

Le 8 août 2017 à 19h30 aux cinémas « Kinopark 8 IMAX Saryarka » d’Astana et « Kinopark 11 IMAX Esentai » d’Almaty projection de la pièce de théâtre d’Edmond Rostand « Cyrano de Bergerac » de la Comédie française (2017) mise en scène de Denis Podalydès.

Durée : 3h05 avec entracte
Pays : France
Année : 2017
Genre : spectacle
Langue : français avec les sous-titres en russe
Age : 16+

Dramaturgie : Emmanuel Bourdieu
Décors : Éric Ruf
Costumes : Christian Lacroix
Lumières : Stéphanie Daniel
Réalisation sonore : Bernard Vallery
Réalisation vidéo : Anne Kessler

Avec :
Françoise Gillard - Roxane
Michel Vuillermoz - Cyrano de Bergerac
Loïc Corbery - Christian
Nicolas Lormeau - Montfleury,
Stéphane Varupenne - Le Bret
Didier Sandre - de Guiche

Résumé :
Opéra-bouffe, tragédie, drame romantique, farce… tous les genres sont convoqués pour faire vibrer la partition de ce texte emblématique du répertoire français. Cyrano ne se réduit pas, ne s’ampute pas de ses boursouflures. Pour que le public se délecte de ses morceaux de bravoure, il se porte à ébullition dans un grand chaudron où se fondent tous les potentiels de la Maison : « nous voulions que le spectacle sorte du ventre de notre théâtre, des caves, des greniers, des cintres, des dessous : faire jouer toute la machine ». Et il a été récompensé de six Molière en 2007.
« C’est à l’âme de Cyrano que je voulais dédier ce poème. Mais puisqu’ elle a passé en vous, Coquelin, c’est à vous que je la dédie », annonce Edmond Rostand. La pièce la plus célèbre de l’auteur naît de sa fusion avec l’acteur Benoît Constant Coquelin qui crée le rôle en 1897. Une complicité à l’œuvre plus d’un siècle après dans l’énergie du collectif dirigé par Denis Podalydès, dont la mise en scène de Lucrèce Borgia est également présentée cette saison.

Date de projection : 8 août à 19h30
Lieu : cinémas Kinopark 11 Esentai (Almaty) et Kinopark 8 Saryarka (Astana)
Entrée : 3000 KZT.
Les billets sont en vente auprès des caisses de cinémas ou sur le site internet kinopark.kz.

Plus d’informations :

23 juillet 2017

XIII Festival international du film « Eurasia »

22-28 juillet 2017

Le grand rendez-vous annuel du cinéma de l’Europe et de l’Asie se déroule cette année exceptionnellement à Astana les 22-28 juillet en concomitance d’Expo 2017. Il présente 101 films, dont 9 productions ou coproductions françaises.

Organisé par l’Académie des arts et du cinéma du Kazakhstan, il est accrédité auprès de la Fédération internationale des associations de producteurs (FIAPF) et comprend quatre jurys :

  • le jury principal, présidé par le réalisateur malien Souleymane Cissé
  • le jury de la catégorie « court-métrage »
  • un jury accrédité auprès du FIPRESCI (International Association of Film Critics and Film Experts)
  • un jury accrédité auprès du NETPAC (Network for the Promotion of Asian Cinema)

Parmi les nouveautés, le festival a programmé pour la première fois une compétition de films pour le jeune public « Les cinq continents ».

De nombreux hôtes de marque ont accepté l’invitation des organisateurs. Ainsi, outre les membres du jury, des auteurs et des acteurs de films en compétition, la venue d’Adrien Brody, John Malkovich et Nicolas Cage ont donné un fort écho médiatique au festival.

La plupart des projections seront gratuites et auront lieu au cinéma Chaplin d’Astana (Mega Silk Way). Voir le calendrier.

Les 23 et 24 juillet seront également consacrés à la production cinématographique et à un « marché du film ». Voir le programme.

Le Festival « Eurasia » bénéficie du soutien du Ministère de la Culture du Kazakhstan. Sa présidente est Aïman Moussakhadjaeva et son directeur général le cinéaste Rachid Nougmanov.


Sélection de films produits ou coproduits en France :

  • THE FABULOUS PATARS, Sophie Reine, 2016 (projection au Palais des écoliers, le 23 juillet à 14h00)
  • THE BURGLAR, Hagar Ben Asher, 2016 (projection au cinéma Chaplin, Mega Silk Way, le 27 juillet à 10h30)
  • FÉLICITÉ, Alain Gomis, 2017 (Grand Prix de la Berlinade 2017, projection au cinéma Chaplin, Mega Silk Way, le 23 juillet à 21h30)
  • WOLF AND SHEEP, Shahrbanoo Sadat, 2016
  • HAITI MY LOVE, Guetty Felin, 2016 (projection au cinéma Chaplin, Mega Silk Way, le 25 juillet à 19h30)
  • A WEDDING, Stephan Streker, 2016 (projection au cinéma Chaplin, Mega Silk Way, le 23 juillet à 19h00)
  • LUMIERE !, Thierry Frémaux, 2016 (projection au cinéma Chaplin, Mega Silk Way, le 27 juillet à 20h00)
  • VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES, Luc Besson, 2016 (projection de clôture à la salle « Kazakhstan », le 28 juillet à 19h00, doublage en kazakh, sur invitation uniquement (*))

Le film de Souleymane Cissé « O Ka » (Ma maison), qui a été présenté en séance spéciale au festival de Cannes 2015 sera projeté le 23 juillet à 17h00 (cinéma Chaplin, Mega Silk Way). Souleymane Cissé a reçu de nombreux prix, dont le Prix Spécial du Jury au Festival de Cannes en 1987 pour son film « Yeleen ».


Les participants du Festival seront reçus le 25 juillet à 13h00 au Pavillon France d’Expo-2017 par le Commissaire général M. Pascal Lorot et l’Ambassadeur de France M. Francis Etienne.



(*) : pour obtenir une invitation, vous pouvez écrire à Alliance Française Astana, à culturel af-astana.kz (dans la limite des places disponibles et avant le 28/07, 15h00).

13 avril 2017

Festival « Cinéma français d’aujourd’hui » - 8ème édition

Almaty (22-24 avril) et Astana (22-25 avril)

Comme chaque année, l’Agence UniFrance et les cinémas Arman présentent une dizaine de films inédits à un public de cinéphiles et de professionnels venus de tout le Kazakhstan, en présence d’acteurs, de réalisateurs et de représentants de l’Agence UniFrance.

Pour la première fois, le festival sera conduit simultanément à Almaty et Astana. L’ouverture aura lieu au cinéma Arman d’Almaty le 22 avril tandis que la clôture aura lieu le 25 avril au cinéma Arman d’Astana.

Les films proposés cette année représentent des genres très différents : le biopic "Dalida" de Lisa Azuelos et le film d’aventure "Dans les forêts de Sibérie" de Safi Nebbou, la comédie avec l’irremplaçable Pierre Richard "Un profil pour deux" et "Si j’étais un homme" réalisé par Audrey Dana avec Christian Clavier, le mélodrame "Sage femme" avec l’incomparable Catherine Deneuve ainsi que le film d’animation "Ma vie de courgette", qui a reçu un Oscar.

Les spectateurs d’Almaty pourront également apprécier le traditionnel programme des courts métrages, qui sera composé cette année de 15 films.

Une conférence de presse se tiendra à KazNUI « Chabyt » à 11h00 le 19 avril à Astana avec les membres de la délégation (contact).


Parmi les personnalités qui se rendront spécialement au Kazakhstan, le festival s’honorera de la présence de :

  • Yannis Lespert, acteur (« Un profil pour deux »)
  • Safy Nebbou, réalisateur (« ans les fôrets de Sibérie »)
  • Evgueni Sidikhin, acteur (« Dans les fôrets de Sibérie »)
  • Gilles Renouard, directeur général adjoint, UniFrance
  • Joël Chapron, responsable Europe Centrale et orientale, UniFrance
  • Erell Tanguy, chargée de projets, UniFrance




ALMATY

Festival « Cinéma français d’aujoud’hui » - 8ème édition
22-24 avril
Cinéma Arman (104, av. Dostyk)
Entrée payante
Soirée d’ouverture : le 22 avril, à 19h30

Programme détaillé des films à Almaty
Films doublés en russe ou avec des sous-titres russes



ASTANA

Festival « Cinéma français d’aujoud’hui » - 8ème édition
22-25 avril
Cinéma Arman (Centre commercial Asiapark)
Entrée payante
Soirée de clôture : le 25 avril, à 19h30

Programme détaillé des films à Astana
Films doublés en russe ou avec des sous-titres russes

Les billets peuvent être achetés dès à présent dans les caisses des cinémas "Arman" d’Astana et Almaty.


Nous remercions les sponsors habituels et fidèles de cette opération et particulièrement les sociétés Pernod Ricard Kazakhstan, Air Astana et CIS Catering pour leur soutien et leur implication active, ainsi que le Pavillon français d’Expo2017, partenaire officiel du festival.


15 mars 2017

Semaine du film francophone 2017 : Astana et Almaty

Voici le programme des projections qui se tiendront dans le cadre de la semaine du film francophone 2017 au Kazakhstan sur Astana et Almaty. Pour les autres villes, vous pouvez vous reporter au programme général.


Télécharger l’affiche et le programme sur Almaty / Программа г. Алматы



Télécharger l’affiche et le programme sur Astana / Программа г. Астаны




JE NE SUIS PAS UN SALAUD

France, 2015 – Drame psychologique (111 min)
Réalisateur : Emmanuel Finkiel

Lorsqu’il est violemment agressé dans la rue, Eddie désigne à tort Ahmed, coupable idéal qu’il avait aperçu quelques jours avant son agression. Alors que la machine judiciaire s’emballe pour Ahmed, Eddie tente de se relever auprès de sa femme et de son fils et grâce à un nouveau travail. Mais bientôt il est rattrapé par la gravité de son geste...
En français, sous-titré en russe

COULEUR DE PEAU : MIEL

Belgique, 2012 – Film d’animation (75 min)
Réalisateur : Laurent Boileau

Ils sont 200 000 enfants coréens disséminés à travers le monde depuis la fin de la guerre de Corée. Jung, l’un d’entre eux, est né en 1965 à Séoul et adopté en 1971 par une famille belge. Adapté du roman graphique Couleur de peau : Miel, le film revient sur quelques moments clés de la vie de Jung.
En français, sous-titré en russe


BOUBOULE

Suisse, 2014 – Comédie (84 min)
Réalisateur : Bruno Deville

Bouboule, c’est ainsi qu’on appelle Kevin, 12 ans, 100 kilos et pas vraiment un avenir. S’empiffrant de frites, de viennoiseries et de petits pots de crème, il n’attend que sa crise cardiaque. À moins qu’il ne change. Et Kevin changera.
En français, sous-titré en russe


THE BOYS IV

Canada, 2005 – Comédie (121 min)
Réalisateur : George Mihalka

Après quatre ans d’absence, les Boys sont de retour sur la glace ! Cette fois, l’enjeu du tournoi amateur canadien auquel ils participent est un match contre les Légendes de la Ligue Nationale de hockey. Jouant les professionnels afin de saisir cette occasion unique de réaliser le rêve de leur vie, les Boys partent en retraite dans une pourvoirie pour souder leur esprit d’équipe. Mais cette partie de chasse et de pêche est-elle vraiment une bonne idée ?
En français, sous-titré en anglais


AYA DE YOPOUGON

Côte d’Ivoire, 2014 – Film d’animation (84 min)
Réalisateur : Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

Fin des années 1970, en Côte d’Ivoire à Yopougon, quartier populaire d’Abidjan. C’est là que vit Aya, 19 ans, une jeune fille sérieuse qui préfère rester étudier à la maison plutôt que de sortir avec ses copines. Aya partage ses journées entre l’école, la famille et ses deux meilleures amies  : Adjoua et Bintou, qui ne pensent qu’à aller gazer en douce à la nuit tombée dans les maquis...
En français, sous-titré en russe


LES TEMPS CHANGENT

Canada, 2008 – documentaire
Réalisateur : Marion Milne

Ce docu-fiction réaliste propose une vision de notre planète en 2075. Au travers de récits aux quatre coins de la planète, "Les Temps changent" traite des répercussions écologiques, géopolitiques et économiques du réchauffement climatique. Julia dans un vignoble bordelais, Idrid et Faouzi au Mali, Lotte à Hambourg, et Grace, au Canada font face à la rude réalité d’une terre sèche et peu fertile.
En français, sous-titré en anglais

LA MOMIE

Egypte, 1969 – drame
Réalisateur : Shadi Abdessalam

1881. Pres de Thees se trouve une caghe de tombeaux pharaoniques pillée et gardée secrète par la tribu des Hourabat. Cependant certains objets apparaissent au marche noir des antiquités. Le secret de la tribu a-t-il été devoilé ?
En arabe, sous-titré en français




5 janvier 2017

La section Midnight Screenings de MyFrenchFrenchFilmFestival révélée !

À 10 jours de la 7ème édition de MyFrenchFilmFestival, UniFrance dévoile la première section Midnight Screenings de l’histoire de MyFrenchFilmFestival.

À 10 jours de la 7ème édition de MyFrenchFilmFestival, UniFrance dévoile la première section Midnight Screenings de l’histoire de MyFrenchFilmFestival.


Pour la première fois, MyFrenchFilmFestival s’offre une section hors compétition sulfureuse et décalée : les Midnight Screenings. Les films de cette sélection seront en accès libre dans le monde entier et exclusivement sur la plateforme MyFrenchFilmFestival.com du 13 janvier au 13 février.


À la recherche de l’ultra-sex , de Nicolas Charlet et Bruno Lavaine


Ce film raconte une histoire vraie, une histoire rocambolesque enfin révélée au public grâce à la reconstitution d’un incroyable puzzle d’archives de films X, récemment déclassifiés par le FBI.

Une formalité, de Pierre-Marc Drouin et Simon Lamarre-Ledoux (film canadien en partenariat avec Telefilm Canada)

Rémy, homme de main de la petite mafia de l’est de Montréal, est chargé de liquider son collègue Fernand, qui a trop parlé. Le plan : l’inviter pour un café, gagner sa confiance, et faire la sale besogne dans la ruelle. Une simple formalité...

Le Plombier, de Méryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron (film belge en partenariat avec Wallonie-Bruxelles Images (WBI))

Tom, un comédien flamand, remplace au pied levé un ami doubleur. En général, Tom fait des voix de personnages de dessins animés. Aujourd’hui, il se retrouve en studio pour un film pornographique en Français. Catherine, une comédienne expérimentée, sera sa partenaire. Tom jouera le plombier.

Le reste de la sélection sera dévoilée le 13 janvier à Paris, lors de la soirée de lancement du festival à l’Automobile Club de Paris. Vous pourrez suivre la soirée en direct grâce à notre Facebook Live !

26 décembre 2016

Pablo Trapero, président du Jury de MyFrenchFilmFestival !

Après le réalisateur danois Nicolas Winding Refn, c’est au réalisateur argentin Pablo Trapero de présider le Jury des Cinéastes de MyFrenchFilmFestival !

UniFrance a le plaisir de dévoiler le nom du cinéaste qui présidera la prochaine édition du premier festival de cinéma français en ligne.

Pablo Trapero est aujourd’hui considéré comme l’un des réalisateurs les plus créatifs et renommés d’Amérique latine.

Avant de devenir réalisateur, scénariste, monteur puis producteur, Pablo Trapero étudie le cinéma à l’université dans son Argentine natale. Il passe rapidement à la réalisation de courts métrages, au début des années 90, qu’il supervise de A à Z.

En 1999, avec Mundo grúa, son premier long métrage, il s’attache, dans un style proche du documentaire, à décrire le quotidien difficile de la classe ouvrière argentine.

Trois ans après ce premier essai remarqué dans de nombreux festivals internationaux, il sort le polar El Bonaerense qui suit l’itinéraire d’un serrurier argentin dans la banlieue de Buenos Aires. Le film est projeté au Festival de Cannes en 2003 dans la section Un Certain Regard.

A cette époque, Pablo Trapero incarne aux côtés de cinéastes comme Diego Lerman ou Lucrécia Martel, la Nouvelle vague du cinéma argentin.

En 2004, il présente à la Mostra de Venise son troisième long métrage, le road-movie Voyage en famille, largement plébiscité par la presse. Le journal Le Monde le présente à l’époque comme « la révélation du nouveau siècle ».

Il part ensuite en Patagonie tourner Nacido y criado, portrait d’un homme rongé par la culpabilité. C’est en 2008 qu’il revient à Cannes, pour présenter Leonera, avec cette fois, les honneurs de la Compétition où le film est propulsé en Sélection Officielle.

Pablo Trapero signe en 2010, le drame poignant Carancho, interprété par la star argentine Ricardo Darin, qui retrace l’histoire d’un avocat spécialisé dans les accidents de la circulation à Buenos Aires et qui gagne sa vie grâce aux assurances et à la corruption.

Il participe ensuite au collectif sur Cuba, 7 jours à La Havane, en compagnie d’autres cinéastes comme Gaspar Noé ou Laurent Cantet. Le film est présenté à Un Certain Regard au Festival de Cannes.

En 2012, Pablo Trapero s’attaque aux problèmes des bidonvilles en Argentine à travers la vision de deux prêtres engagés envers les populations (incarnés par Ricardo Darin et Jérémie Renier) dans Elefante Blanco. Le film est lui aussi présenté à Un Certain Regard en 2012.

La même année, Pablo Trapero est membre du jury du 69e Festival international du cinéma de Venise.

Deux ans plus tard, il préside le Jury Un Certain Regard du Festival de Cannes 2014.

En 2015, le Ministère de la Culture française lui remet la médaille de l’Ordre des Arts et des Lettres, faisant de Pablo Trapero le premier réalisateur sud-américain à recevoir cette distinction.

Son dernier film en date, le thriller "vintage" El Clan, produit par Pedro Almodovar et sorti en 2016, en plus d’avoir été un succès critique et public, remporte le Lion d’Or du meilleur réalisateur à la Mostra internationale de cinéma de Venise. Le film est un carton en Argentine.

En attendant de découvrir son prochain film, Pablo Trapero est aujourd’hui président du Jury de MyFrenchFilmFestival !

Les membres du Jury des Cinéastes et de la Presse Internationale, ainsi que les films de la sélection, seront dévoilés le 13 janvier 2017 lors de la soirée de lancement du festival. Le président et son jury choisiront le film gagnant parmi les 10 longs métrages de la sélection, à l’issue du festival.

MyFrenchFilmFestival, dont la 7e édition aura lieu du 13 janvier au 13 février 2017, est le premier festival de cinéma français en ligne. Il propose aux internautes du monde entier pendant un mois une sélection de 10 longs-métrages et 10 courts-métrages en compétition, complétée par 9 films en hors-compétition. Le but étant de proposer aux internautes du monde entier le meilleur du jeune cinéma français. Les courts-métrages sont gratuits partout dans le monde, les longs-métrages sont payants (1,99€ par film ou 5,99€ le pack) sauf en Amérique Latine, en Pologne, en Russie, en Roumanie et en Afrique où le festival est gratuit.

25 novembre 2016

Projection de la pièce « Roméo et Juliette » mise en scène par la Comédie-Française (Astana et Almaty)

26 novembre 2016, Astana et Almaty

La projection de la pièce « Roméo et Juliette », l’une des oeuvres les plus célèbres de William Shakespeare mise en scène par la Comédie-Française aura lieu le samedi 26 novembre à 15h00 aux cinémas Kinopark 11 Esentai (Almaty) et Kinopark 8 Saryarka (Astana).

Mise en scène : Éric Ruf
Distribution :
Juliette – Suliane Brahim
Roméo – Jérémy Lopez
Mercutio – Pierre Louis-Calixte
Tybalt – Christian Gonon
Benvolio – Nâzim Boudjenah
Frère Laurent – Serge Bagdassarian

Pièce légendaire du répertoire, Roméo et Juliette est devenue, au fil du temps et des multiples adaptations dont elle a été l’objet, l’incarnation de l’histoire d’amour absolue. Or sous les couches de sédiments accumulés se cache un soleil noir fait de déliquescence politique, de haines familiales, de personnages complexes et insulaires, bien éloigné de la lecture romantique dans laquelle on l’a cantonnée. « L’imaginaire collectif autour du répertoire me fascine » dit Éric Ruf. Tentant d’en comprendre les raisons, il découvre « une sorte de pièce fantôme, un mythe si présent dans les esprits qu’il en est devenu autarcique, tournant sur lui-même ». Car cette tragédie qui recèle quelques savoureux moments de comédie est une pièce de contrastes entre la naïveté d’adolescents éperdus, dont l’amour fulgurant tient de la prescience, et la violence programmée des Montaigu et des Capulet qui ensanglantent Vérone, mus par une rancoeur ancestrale dont le sens même leur échappe.
Situant l’action dans une Italie du Sud écrasée de soleil, où les esprits s’échauffent, une Italie pauvre où l’on observe les murs délabrés d’une grandeur perdue, où les peurs irraisonnées et les croyances populaires demeurent vivaces, le metteur en scène fait sonner le foisonnement extraordinaire de la langue de Shakespeare : rudesse, luxuriance, humour, c’est bien l’auteur du Songe et de Macbeth mêlés que l’on retrouve ici.

Pays : France
Année : 2016
Genre : spéctacle
Langue : français avec les sous-titres en russe
Durée : 3H03 avec entracte
Age : 16+

Date de projection : 26 novembre à 15h00
Lieu : cinémas Kinopark 11 Esentai (Almaty) et Kinopark 8 Saryarka (Astana)
Entrée : 3000 KZT.
Les billets sont en vente auprès des caisses de cinémas ou sur le site internet kinopark.kz.

En savoir plus sur la programmation de la Comédie française.

9 novembre 2016

Joël Chapron invité par le Ministère de la Culture du Kazakhstan et le Festival international de cinéma d’auteur Clique Fest

11 novembre à Astana, 12-13 novembre 2016 à Almaty

Joël Chapron, spécialiste du cinéma dans les pays d’Europe centrale et orientale et directeur auprès de l’agence Unifrance du festival Cinéma français d’aujourd’hui qui se tient chaque année à Almaty en partenariat avec les cinémas Arman, se rend au Kazakhstan du 10 au 13 novembre à l’occasion de la troisième édition du festival de cinéma CliqueFest.

Il est aussi conférencier invité par l’Institut de recherche sur la culture du Kazakhstan et prendra part à ce titre le 11 novembre à une table ronde organisée conjointement avec l’Université des arts KAZNUI, au cours de laquelle il présentera les particularités du modèle français de soutien aux industries créatives audiovisuelles dans une perspective française et internationale.

Lors de sa venue à Almaty, M. Chapron participera en tant qu’invité d’honneur à la cérémonie d’ouverture du festival du cinéma d’auteur Clique Fest, jeune festival indépendant et prometteur qui se tient au cinéma « Arman », sous la direction de Nargiz Shukenova et Boris Baïkov. Il présentera deux des films français de la sélection principale, « L’avenir », réalisé par Mia Hansen-Love et « Personal shopper » d’Olivier Assayas. Auteur de nombreux ouvrages sur le cinéma, M. Chapron profitera de cette occasion pour présenter au public kazakhstanais son dernier ouvrage, L’Exploitation cinématographique en France, (titre orignal : « Французский кинотеатр – аншлаг длиною в век »), co-écrit avec Priscilla Gessati, paru en 2016 aux éditions Colibri (Moscou).

Le festival Clique fest bénéficie du soutien de l’Alliance française d’Almaty.

Bibliographie (ouvrages traduits en russe) :
  • Шапрон, Жоэль, Присилла Жессати. Принципы и механизмы финансирования французского кино. Изд. 2-е. КоЛибри  : Азбука-Аттикус, 2013.
  • Шапрон, Жоэль, Присилла Жессати. . Французский кинотеатр - аншлаг длиною в век. КоЛибри  : Азбука-Аттикус, 2016.
Films produits ou coproduits en France qui seront projetés pendant le festival Clique Fest (en VO) :
  • L’avenir (Mia Hansen-Løve, 2016), en présence de Joël Chapron - 12 nov. 2016, à 20:15
  • Personal Shopper (Olivier Assayas, 2016), en présence de Joël Chapron - 12 nov. 2016, à 20:15
  • Quand on 17 ans (André Téchiné, 2016), en présence de Christophe Pécot, Attaché audiovisuel régional en résidence à Istanbul - 15 nov. 2016, à 19h00
  • Victoria (Justine Triet, 2016) - 16 nov. 2016, à 19h10
  • La Fille inconnue (Luc Dardenne et Jean-Pierre Dardenne, 2016) - 19 nov. 2016, à 19h10


Biographie :

Né en 1960, Joël Chapron fait tout d’abord des études de russe à la Sorbonne avant d’entrer à l’École supérieure des interprètes et traducteurs (ESIT) de Paris et de devenir interprète de conférence. Il entre simultanément aux Dictionnaires Le Robert (1986-1992) comme rédacteur et correcteur. Il mène parallèlement une carrière de sous-titreur (plus de 80 films en langue russe) et de traducteur de scénarios. Il travaille, dans le cadre de différentes missions effectuées en Europe centrale et en ex-URSS, pour la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), le Centre national de la cinématographie, Europa Cinemas et l’Observatoire européen de l’audiovisuel, et collabore à plusieurs coproductions franco-russes (dont Une vie indépendante de Vitali Kanevski et Est-Ouest de Régis Wargnier).
En 1995, il est nommé responsable des pays d’Europe centrale et orientale à Unifrance, l’organisme de promotion du cinéma français à l’étranger. Il collabore depuis près de vingt ans au Festival de Cannes pour lequel il établit une liste de recommandations de films de l’ex-URSS et des pays de l’Europe de l’Est et fait de même, depuis 2006, pour le festival de Locarno.
Il fut membre du groupe de réflexion sur le cinéma, « l’Exception », parrainé par Le Monde et l’Institut des sciences politiques de Paris (2000-2004), dont les travaux ont été publiés dans trois livres parus chez Gallimard, Le Banquet imaginaire, Voir ensemble et Le Cinéma sans la télévision. Après avoir été pendant plusieurs années chercheur associé au Laboratoire Culture et Communication de l’université d’Avignon, il y a été nommé, par décret au Journal officiel, professeur associé en septembre 2009.
Joël Chapron est l’auteur de nombreux articles, pour la presse française et étrangère, sur les cinématographies des pays de l’Est, d’un article pour le site du Festival de Cannes (en huit langues) sur l’histoire des relations tumultueuses entre celui-ci et la Russie et d’Une (petite) histoire du cinéma kirghize (Culture et Musées n°12, Actes Sud, janvier 2009, également éditée en anglais dans Studies in Russian & Soviet Cinema, Volume 4, Number 2). Il a publié en Russie en 2011 une étude sur Les Principes et mécanismes de financement du cinéma français, en collaboration avec Priscilla Gessati (éd. Azbouka-Attikous, en langue russe ; 2e édition actualisée et complétée en 2013).
Il fut membre de l’équipe de rédaction de la nouvelle édition du Dictionnaire mondial du cinéma (parue à l’automne 2011 chez Larousse), collabore à un ouvrage que dirige Emmanuel Ethis, professeur en Sciences de l’Information et de la Communication à l’université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, intitulé Les Belles ténébreuses, une sociologie des stars au cinéma (à paraître chez Armand Colin), et écrit une histoire du cinéma français en Russie et du cinéma russe en France. Il est l’auteur d’un très grand article consacré à Vingt-cinq ans d’industrie cinématographique postsoviétique (CinémAction n°148, « Le cinéma russe, de la perestroïka à nos jours », septembre 2013). En 2014, il traduit Elena : histoire du film d’Andreï Zviaguintsev, publié par les éditions Cygnnet. Il publie en 2016 L’Exploitation cinématographique en France, écrit en collaboration avec Priscilla Gessati (éd. Azbouka-Attikous, en langue russe – en attendant l’édition française prévue pour l’hiver 2016), vient d’achever Moscou et Saint-Pétersbourg mises en scènes, écrit en collaboration avec Christel Vergeade (sortie prévue en France au printemps 2017, éd. Espaces&Signes), ainsi que deux articles revenant sur « L’histoire de l’exploitation cinématographique en Russie et en URSS » dans Cinéma russe contemporain, (r)évolutions (éd. Presses du Septentrion, à paraître fin 2016).
Il donne également des conférences : "Retour sur le cinéma soviétique" (Institut Lumière, Lyon, mai 2012), "Les cinémas russe en France et français en Russie" (Sorbonne, Association des historiens, « La France et la Russie dans l’Europe des XIXe et XXe siècles », juin 2012 ; Moscou, mars 2013), "Une histoire du cinéma russe en France" (Institut Lumière, Lyon, février 2015), "L’Exploitation cinématographique en Russie" (Princeton University, décembre 2015), "L’Histoire dans le cinéma russe" (Ajaccio, juin 2016) ; "Le cinéma roumain" (à venir, Pessac, décembre 2016).
Joël Chapron a été nommé au grade de chevalier dans l’ordre des Arts et Lettres (septembre 2012) et s’est vu décerner le Prix du meilleur sous-titrage de l’année 2013 pour un film non anglophone (The Major de Iouri Bykov) par l’Association des traducteurs/adaptateurs de l’audiovisuel.

30 septembre 2016

La critique de cinéma Gulnara ABIKEYEVA a été distinguée dans l’ordre français des Arts et des lettres

Cérémonie à l’occasion de la journée "Kazakhfilm" du Festival international du film Eurasia

Госпожа Гульнара АБИКЕЕВА награждена орденом Французской республики « За заслуги в искусстве и литературе » 28 сентября 2016 года. Церемония награждения прошла на киностудии Казахфильм и совпала с проведением Международного кинофестиваля "Евразия" в Алматы.

Madame Gulnara ABIKEYEVA a été décorée le 28 septembre 2016 dans l’ordre des Arts et des lettres, au rang de chevalier. Cette cérémonie s’est déroulée dans les studios de cinéma Kazakhfilm en concomitance avec la tenue à Almaty du festival du film Eurasia.

Télécharger l’allocution prononcée par le Consul général de France à Almaty, M. Patrick Renard, à l’occasion de la cérémonie.

Gulnara ABIKEYEVA est une critique de cinéma connue et reconnue au Kazakhstan. Son doctorat, sur le thème de "l’Interaction des cultures occidentales et orientales dans le processus du cinéma contemporain", l’a conduite à une carrière de professeur au sein de la faculté cinématographique de l’Académie de Beaux-Arts à Almaty. Longtemps directrice artistique du festival international de cinéma "Eurasia", auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire du cinéma, elle travaille avec des réalisateurs et acteurs du cinéma français, les invitant régulièrement à participer au festival "Eurasia" (tels Catherine Deneuve, Sophie Marceau, Pierre Richard, Gérard Depardieu, etc.). En 2011, elle a contribué au festival du cinéma de Nantes. Depuis 2010 elle collabore avec l’Agence de promotion du cinéma français UNIFRANCE pour l’organisation du festival du "Cinéma français d’aujourd’hui" à Almaty. Elle couvre et anime les débats des séances de projections de ce temps fort du cinéma français à Almaty.

A propos du Festival international du film Eurasia :
L’Alliance française d’Almaty et le Consulat général de France à Almaty sont partenaires du Festival international du Film Eurasia, dont la douzième édition se tiendra du 24 au 30 septembre 2016 à Almaty. Accrédité par la Fédération internationale des Associations de Producteurs de Films (FIAPF), Eurasia est le plus grand festival du film d’Asie centrale. Ses principaux objectifs sont la rencontre des cultures européennes et asiatiques, l’établissement d’un dialogue culturel à part entière et l’amélioration pour une coopération productive entre les réalisateurs de l’Orient et de l’Occident.
Cette année, le thème du festival est « l’amour comme fondement de la vie humaine et de l’entente des cultures ». La programmation offre une sélection de plus 80 films internationaux, dont une douzaine de long-métrages en compétition, ainsi que des tables-rondes et des panels de discussion pour les professionnels sur des thématiques comme les co-productions, les subventions ou encore la croissance de l’industrie cinématographique en Asie centrale.

Pour l’année 2016, la France y est bien représentée avec 17 films (productions et co-productions) dans la sélection officielle. A noter également, la participation exceptionnelle de Hervé Schneid, monteur du film Le fabuleux destin d’Amélie Poulain.
Toutes les projections présentées pendant le festival sont gratuites.
Pour plus d’information sur la programmation du festival, consultez le site web du festival.

Documents joints

20160927_discours_arts_et_lettres_gulnara_abikeyeva_fr_rus.pdf

PDF – 116.1 ko
20 avril 2016

2016 : Venez nombreux pour la 7ème édition du Festival Le Cinéma français aujourd’hui à Almaty

du 21 au 24 avril 2016

Ce festival organisé à l’initiative d’UniFrance consiste en une série d’avant-premières de films déjà acquis par les distributeurs russes. Parmi ces films, les distributeurs kazakhstanais ont sélectionné cette année 6 longs-métrages représentatifs de la production française actuelle.
Deux programmes de courts-métrages de 1h30 sont également programmés.
L’ambassade de France au Kazakhstan et l’Alliance française d’Almaty soutiennent le Festival « Le cinéma français aujourd’hui » depuis ses débuts. Festival qui est devenu, selon la presse, le 2ème événement cinématographique le plus important du pays après le festival Eurasia.
Pour la 7ème fois, le cinéma Arman, également distributeur, coorganise cette opération, étant l’un des seuls établissements du pays à faire la part belle aux cinémas européen et français.

Cette année, nous avons le plaisir d’accueillir les deux réalisateurs de Paris-Willouby, Arthur Delaire et Quentin Reynaud, ainsi que Louis-Do de Lencquesaing, l’acteur principal de Francofonia d’Alexandre Sokurov.

Programme du Festival :

Jeudi 21 avril 2016
19h30 Paris-Willouby de Arthur Delaire, Quentin Reynaud (en version originale sous-titré)
Vendredi 22 avril 2016
19h30 Francofonia de Alexandre Sokurov
21h40 Courts-métrages 1ère partie
Samedi 23 avril 2016
17h30 Belles familles de Jean-Paul Rappeneau
20h30 Mon roi de Maïwenn (en version originale sous-titré)
Dimanche 24 avril 2016
15h30 Courts-métrages 2ème partie
17h30 La Dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil de Joann Sfar
19h30 Les Deux Amis de Louis Garrel

Sélection des courts-métrages :

• Maman(s) de Maïmouna Doucouré
• En bout de course de Gianguido Spinelli
• Les Rats de Émile Dumas
• L’Étourdissement de Gérard Pautonnier
• Ses souffles de Just Philippot
• Mr Lune de Julien Seze
• Mecs Meufs de Liam Engle
• Le Sens du toucher de Jean-Charles Mbotti-Malolo
• Essaie de mourir jeune de Morgan Simon
• Papa dans maman de Fabrice Bracq
• Errance de Peter Dourountzis
• Tempête sur anorak de Paul Cabon

|