Enseignants de français

19 mai 2017

Séminaire de formation continue des enseignants de français - Nord-Kazakshtan (Astana 19-21 juin 2017)

Ecole-gymnase 17 et Pavillon France à EXPO-2017

Ce séminaire portera sur le FOS (français sur objectif spécifique) et l’enseignement précoce du français.

Lancement officiel de la plateforme numérique IFprofs au Kazakshtan.

Inscription fortement recommandée (nombre de places limitées), au plus tard avant le 10 juin.

L’accès à la formation continue des enseignants de français est au cœur de l’effort de coopération culturelle de la France au Kazakhstan. Il associe étroitement le Ministère de l’Education et de la Science, les autorités locales (départements de l’éducation des villes et des régions), l’Association kazakhstanaise des enseignants de français (AKEF), les alliances françaises du Kazakhstan et un nombre très élevé d’établissements scolaires, d’universités, parmi lesquels les instituts de perfectionnement.



Les relations bilatérales et les échanges entre la France et le Kazakhstan s’intensifient. Dans le même temps, Astana s’ouvre politiquement et économiquement à un monde où la francophonie est une réalité qui s’affirme. Comme l’affirme Jacques Attali, auteur d’un rapport pour le gouvernement français sur le sujet (2013), entre 17 et 20 % du commerce mondial est réalisé entre francophones et ce nombre augmente rapidement sur des territoires à forte croissance. Pour communiquer avec ces territoires, il est nécessaire d’entretenir un corps enseignant francophone de qualité et en nombre suffisant qui formera pour l’avenir les diplomates, les interprètes et les professionnels de tous les secteurs concernés par cette dynamique. Celle-ci s’incarne particulièrement dans le développement des relations universitaires franco-kazakhstanaises, et notamment de l’Institut Sorbonne-Kazakhstan qui a vu le jour en 2014 et qui a vocation a devenir une locomotive pour la communauté des francophones dans tout le pays. Parallèlement, deux universités kazakhstanaises, l’Université nationale KazNU « Al-Farabi » et l’Université nationale pédagogique KazNPU « Abaï », viennent d’obtenir le statut d’établissement membre de l’AUF (Agence universitaire de la francophonie), dans le sillage de l’Université des langues du monde Ablay Khan d’Almaty. La diplomatie multilatérale et européenne, le sport et les grands événements internationaux participent également de cette évolution. Ce fut le cas au moment des Universiades d’hiver à Almaty en février dernier et ce sera encore le cas au moment lorsqu’Astana recevra l’Exposition internationale sur l’énergie du futur, exposition dont l’une des quatre langues sera précisément le français.



Former les enseignants de français, c’est un défi auquel font face les autorités éducatives du Kazakhstan. Le présent séminaire est une contribution conjointe des alliances françaises du Kazakhstan, de l’Association kazakhstanaise des enseignants de français et de l’Ambassade de France au Kazakhstan, qui a pour but de soutenir la communauté didactique et pédagogique. Dispensé par des formateurs du CIEP, de la section scolaire française d’Astana et des alliances françaises du Kazakshtan, il entend donner aux enseignants de français du pays un accès à une mise à niveau de leurs savoirs et de leurs pratiques.

Le séminaire se tiendra à l’Ecole-gymnase 17 et au Pavillon France de l’EXPO-2017. Pendant trois jours une centaine d’enseignants vont confronter leurs pratiques et leurs savoirs, échanger leurs expériences, et apprendre à utiliser des outils numériques comme Culturethèque (bibliothèque numérique développée par l’Institut français et la Fondation Alliance française de Paris), TV5 Monde, IFProfs, etc. Leur présence atteste de la vitalité de l’enseignement du français au Kazakhstan, en qualité de langue vivante deux (LV2), et comme plusieurs écoles du pays en ont désormais l’intention, de première langue dans les petites classes.



Plus d’information :



Si vous souhaitez participer au séminaire, vous êtes invité à remplir ce formulaire pour vous inscrire (au plus tard avant le 10 juin).


Contacts :
  • Ambassade de France au Kazakhstan – Service de coopération et d’action culturelle, pôle d’Almaty - Mme Janna Yestauletova, tél. : +7 727 396 98 15

Partenaires :


Présentation du réseau IFprofs :


Visuel de la campagne « Et en plus, je parle français ! » :


Vidéo de la campagne mondiale « Et en plus, je parle français ! » :

15 mars 2017

Concours pédagogique 2017

Date limite : le 02 mai 2017

Les heureux gagnants du concours pédagogique, qui s’adresse aux enseignants de français du Kazakhstan, bénéficieront d’un stage de formation en France.

Ces bourses pédagogiques offertes par l’Ambassade de France au Kazakhstan, relèvent de la coopération pour le français.


Les dossiers sont à remettre pour le 2 mai 2017 INCLUS, dernier délai (voir le règlement) :


Bonne participation à toutes et tous !

14 octobre 2016

Cérémonie de remise des Palmes Académiques à Astana : la ville de Chymkent à l’honneur

Le 10 octobre 2016 à Astana

Mme Irina Pak, Directrice du Centre français de Chymkent et fondatrice du Comité d’initiative pour la création de l’Alliance française de Chymkent, a reçu les insignes de Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques le 10 octobre à la résidence de l’Ambassadeur de France.

Cette haute distinction vient récompenser un engagement fidèle et une carrière foisonnante particulièrement emblématique pour les enseignants de français au Kazakhstan et toute une génération d’élèves.

Lire le discours prononcé par l’Ambassadeur de France à cette occasion.


La diffusion de la langue française, une priorité de la diplomatie française
Le français est parlé par 220 millions de locuteurs sur tous les continents. Il se situe au 6ème rang des langues les plus utilisées, derrière le chinois mandarin (plus d’un milliard de locuteurs), l’anglais, l’hindi, l’espagnol et l’arabe, et devant le portugais (entre 178 et 240 millions de locuteurs).
Présent dans les systèmes d’enseignement du monde entier, le français est la 2ème langue la plus apprise après l’anglais avec près de 120 millions d’élèves et un demi-million de professeurs de français à l’étranger.
Vecteur de communication internationale, le français est langue de travail dans les enceintes multilatérales (ONU, OMC, OCDE, OIT), européennes et africaines.
Le français est la 3ème langue la plus utilisée sur Facebook et Wikipédia. Il est l’une des langues de la vie économique internationale, notamment au sein de l’espace francophone qui représente environ 15% de la richesse mondiale.
Il est aussi une langue officielle de la plupart des grandes manifestations internationales, notamment celles que recevra le Kazakhstan en 2017 : Universiades d’hiver d’Almaty et Astana Expo2017 sur le thème de l’ « énergie du futur ».

La francophonie en chiffres :
• 320 000 élèves, dont 62% non-Français dans les 488 lycées français à l’étranger (dont une quarantaine à l’« Ecole française d’Astana »)
• 50 millions d’apprenants du français langue étrangère (dont 1200 au Kazakhstan)

Le potentiel économique de la francophonie :
• 770 millions de personnes en 2050
• 4ème espace géopolitique par sa population en 2050

Pour promouvoir le français et la francophonie, vecteurs de rayonnement et d’influence, la diplomatie française a mis en place un dispositif comprenant :
• une politique bilatérale qui vise à consolider la place du français à l’extérieur de nos frontières au moyen d’actions de coopération avec les autorités locales pour développer le français dans leur système éducatif (plaidoyer pour l’enseignement d’au moins deux langues étrangères, formation de professeurs, développement de l’enseignement bilingue, etc.) et d’une activité directe d’enseignement conduite par les réseaux culturel et scolaire français.
• une politique multilatérale qui vise à réunir les pays francophones dans une communauté politique. La France a soutenu la création de l’Agence internationale de la francophonie en 1970. L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) regroupe aujourd’hui 77 Etats membres et observateurs ayant le français comme langue de référence. Cette francophonie institutionnelle contribue à la paix, à la démocratie, aux droits de l’Homme, à la promotion du français et de la diversité culturelle ainsi qu’au développement d’une prospérité partagée et durable.

Discoures prononcé par l’Ambassadeur de France le 10 octobre 2016

PDF – 46.9 ko
10 octobre 2016

Séminaire de formation continue des enseignants de français - Sud-Kazakshtan (Almaty 3-5 novembre 2016)

A l’Institut Sorbonne-Kazakshtan

L’accès à la formation continue des enseignants de français est au cœur de l’effort de coopération culturelle de la France au Kazakhstan. Il associe étroitement le Ministère de l’Education et de la Science, les autorités locales (départements de l’éducation des villes et des régions), l’Association kazakhstanaise des enseignants de français (AKEF), les Alliances françaises du Kazakhstan et un nombre très élevé d’établissements scolaires, d’universités, parmi lesquels les instituts de perfectionnement.

Les relations bilatérales et les échanges entre la France et le Kazakhstan s’intensifient. Dans le même temps, Astana s’ouvre politiquement et économiquement à un monde où la francophonie est une réalité qui s’affirme. Comme l’affirme Jacques Attali, auteur d’un rapport pour le gouvernement français sur le sujet (2013), entre 17 et 20 % du commerce mondial est réalisé entre francophones et ce nombre augmente rapidement sur des territoires à forte croissance. Pour communiquer avec ces territoires, il est nécessaire d’entretenir un corps enseignant francophone de qualité et en nombre suffisant qui formera pour l’avenir les diplomates, les interprètes et les professionnels de tous les secteurs concernés par cette dynamique. Celle-ci s’incarne particulièrement au Kazakhstan dans le développement des relations universitaires franco-kazakhstanaises, et notamment de l’Institut Sorbonne-Kazakhstan qui a vu le jour en 2014 et qui a vocation a devenir une locomotive pour la communauté des francophones dans tout le pays. Parallèlement, plusieurs universités kazakhstanaises ont aujourd’hui pris l’initiative de frapper à la porte de l’AUF (Agence universitaire de la francophonie), dans le sillage de l’Université des langues du monde Ablay Khan d’Almaty. La diplomatie multilatérale et européenne, le sport et les grands événements internationaux participent également de cette évolution. Ce sera le cas au moment des Universiades d’hiver d’Almaty, du 28 janvier au 8 février prochain, mais aussi à l’été 2017 lorsqu’Astana recevra l’Exposition internationale sur l’énergie du futur, exposition dont l’une des quatre langues sera précisément le français.

Former les enseignants de français, c’est un défi auquel font face les autorités éducatives du Kazakhstan. Le présent séminaire est une contribution conjointe des Alliances françaises du Kazakhstan, de l’Association kazakhstanaise des enseignants de français et de l’Ambassade de France au Kazakhstan, dans le but de soutenir la communauté didactique et pédagogique. Dispensé par des formateurs de l’Université Aix-Marseille, de la Section scolaire française homologuée de l’Ecole internationale Miras d’Astana et des Alliances françaises du Kazakshtan, il entend donner aux enseignants de français du pays un accès à une mise à niveau de leurs savoirs et de leurs pratiques.

Ce séminaire, qui fait à celui qui s’était déroulé les 8-10 novembre 2015 à l’Université internationale des affaires (UIB), s’articule autour de l’idée de francophonie, de l’évaluation et du « français sur objectif spécifique ». Il se tiendra à l’Institut Sorbonne-Kazakhstan à l’invitation de l’Université nationale pédagogique du Kazakhstan KazNPU, un établissement fortement engagé dans le soutien de la diversité linguistique et qui œuvre au développement de la francophonie au Kazakhstan. Pendant trois jours une centaine d’enseignants vont confronter leurs pratiques et leurs savoirs, échanger leurs expériences, et apprendre à utiliser des outils numériques comme Culturethèque (bibliothèque numérique développée par l’Institut français et la Fondation Alliance française de Paris), TV5 Monde, France Université Numérique, etc. Leur présence atteste de la vitalité de l’enseignement du français au Kazakhstan, en qualité de langue vivante deux (LV2), et comme plusieurs écoles du pays en ont désormais l’intention, de première langue dans les petites classes.

Plus d’information :

Participation gratuite, mais inscription obligatoire (s’inscrire)

Contacts :
Alliance française d’Almaty – Mme Janar Konayeva, tél. : +727 7 392 19 20
Ambassade de France au Kazakhstan – Service de coopération et d’action culturelle, pôle d’Almaty - Mme Janna Yestauletova, tél. : +7 727 396 98 15

Partenaires :



Visuel de la campagne « Et en plus, je parle français ! » qui sera lancée en 2017 au Kazakhstan :


Voir la vidéo de la campagne mondiale « Et en plus, je parle français ! » :

25 août 2016

IFprofs, le réseau social de l’éducation en français

Les enseignants francophones et les professionnels de l’enseignement francophone dans le monde disposent désormais d’un réseau social professionnel dédié, IFprofs.

IFprofs est la communauté en ligne des professionnels de l’éducation francophone.
Sont invités à rejoindre IFprofs : les professeurs de français, les professeurs enseignant d’autres matières (histoire, sciences, etc.) en français, les formateurs, les coordinateurs pédagogiques, les chefs d’établissement, mais aussi les médiathécaires et les étudiants qui se destinent aux métiers de l’enseignement en français.

Être membre d’IFprofs, c’est :

  • dialoguer avec ses pairs, partager son expertise et son expérience, participer à des groupes de travail et faire évoluer ses pratiques professionnelles ;
  • découvrir des contenus à exploiter dans le cadre de sa pratique professionnelle : ressources pédagogiques et méthodologiques multimédias, actualités sur les cultures francophones...

Consultez les pages découvertes d’IFprofs

Consulter la plaquette IFprofs

IFprofs sera disponible très prochainement au Kazakhstan.

25 mai 2016

Formation des enseignants de français du Kazakhstan : séminaire à l’Université eurasienne Gumilev

Astana (26-28 mai 2016)

L’accès à la formation continue des enseignants de français est au cœur de l’effort de coopération culturelle que la France fournit au Kazakhstan. Il associe étroitement le Ministère de l’Education et de la Science, les autorités locales (Département de l’éducation des akimats), l’Association kazakhstanaise des enseignants de français (AKEF), les Alliances françaises du Kazakhstan et un nombre très élevé d’établissements scolaires, d’universités, parmi lesquels les instituts de perfectionnement.

Les relations bilatérales et les échanges entre la France et le Kazakhstan s’intensifient. Dans le même temps, Astana s’ouvre politiquement et économiquement à un monde où la francophonie est une réalité qui s’affirme. Comme l’affirme Jacques Attali, auteur d’un rapport pour le gouvernement français sur le sujet (2013), entre 17 et 20 % du commerce mondial est réalisé entre francophones et ce nombre augmente rapidement sur des territoires à forte croissance. Pour communiquer avec ces territoires, il est nécessaire d’entretenir un corps enseignant francophone de qualité et en nombre suffisant qui formera pour l’avenir les diplomates, les interprètes et les professionnels de tous les secteurs concernés par cette dynamique. Celle-ci s’incarne particulièrement au Kazakhstan dans le développement des relations universitaires franco-kazakhstanaises, et notamment de l’Institut Sorbonne-Kazakhstan qui a vu le jour en 2014 et qui a vocation a devenir une locomotive pour la communauté des francophones dans tout le pays. Parallèlement, plusieurs universités kazakhstanaises ont aujourd’hui pris l’initiative de frapper à la porte de l’AUF (Agence universitaire de la francophonie), dans le sillage de l’Université des langues du monde Ablay Khan d’Almaty. La diplomatie multilatérale et européenne, le sport et les grands événements internationaux participent également de cette évolution. Le français sera sous le feu des projecteurs au moment de l’Euro2016 qui débutera dans quelques jours. Ce sera également le cas à l’été 2017 lorsqu’Astana recevra l’Exposition internationale sur l’énergie du futur, exposition dont l’une des quatre langues sera précisément le français.

Former les enseignants de français, c’est un défi auquel doivent faire face les autorités éducatives du Kazakhstan. Le présent séminaire est une contribution conjointe des Alliances françaises du Kazakhstan, de l’Association kazakhstanaise des enseignants de français et de l’Ambassade de France au Kazakhstan, dans le but de soutenir la communauté didactique et pédagogique. Dispensé par des formateurs du CIEP, de la Section scolaire française homologuée de l’Ecole internationale MIRAS d’Asana et des Alliances françaises du Kazakshtan, il entend donner aux enseignants de français du pays un accès à une mise à niveau de leurs savoirs et de leurs pratiques.
Ce séminaire, qui fait à celui qui s’est déroulé les 23-mai dernier à Qostanaï, et dont le thème s’articule autour de l’idée de francophonie, se tiendra à l’Université eurasienne Gumilev, un établissement d’enseignement supérieur ouvert aux langues du monde, un établissement partenaire et engagé dans le soutien de la diversité linguistique et qui œuvre au développement de la francophonie au Kazakhstan. Pendant trois jours une centaine d’enseignants vont confronter leurs pratiques et leurs savoirs, échanger leurs expériences, et surtout apprendre à utiliser des outils numériques comme Culturethèque (bibliothèque numérique développée par l’Institut français et la Fondation Alliance française de Paris), France Université Numérique, etc. Leur présence atteste de la vitalité de l’enseignement du français au Kazakhstan, en qualité de langue vivante deux, et comme plusieurs écoles en ont désormais l’intention, de première langue dans les petites classes. Une telle initiative sera présentée aux auditeurs stagiaires par Mme Ramzia Umerbayeva, Directrice de l’Ecole-gymnase N°17 d’Astana.


Contacts :


  • Alliance française d’Astana – Mme Dinara Orazbayeva, tél. : +7 7172 27 21 58
  • Ambassade de France au Kazakhstan – Service de coopération et d’action culturelle, tél. : +7 7172 795 126
15 mars 2016

Concours pédagogique 2016

Concours destiné aux enseignants de français du Kazakhstan

La coopération au service de la pédagogie en action !

Les bourses pédagogiques offertes par l’Ambassade de France au Kazakhstan relèvent de la coopération pour le français.
Pour les décrocher vous présenterez un ou plusieurs de vos cours sous forme de fiches pédagogiques, avec une auto-évaluation de votre pratique et des pistes constructives d’amélioration.

Les dossiers sont à remettre pour le 10 mai 2016, dernier délai. (voir les conditions de participation dans le règlement)

Documents utiles :

Bonne participation à toutes et à tous !

Concours_pedagogique­_2016_REGLEMENT.pdf

PDF – 263.1 ko


Concours_pedagogique­_2016_INSCRIPTION.pd­f

PDF – 282.7 ko


Concours_pedagogique­_2016_FICHE_PEDAGOGI­QUE.pdf

PDF – 492.4 ko


Grille_auto_evaluati­on_2016.pdf

PDF – 212.2 ko
14 janvier 2016

Remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques aux enseignantes de français d’Almaty

Une cérémonie officielle de remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques aux enseignantes de français d’Almaty a eu lieu le 27 novembre 2015 au Consulat Général de France à Almaty.

M. Francis Etienne, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de France au Kazakhstan, a remis les insignes à Alla NIKIFOROVA, Nadezhda CHKOURAT, Svetlana LEONOVA et Roza MENDALIEVA pour leur apport considérable dans la diffusion de la langue et de la culture française au Kazakhstan.

Article paru dans le journal Delovoï Kazakhstan, édition du 28 novembre 2015 – version russe et traduction en français :

Documents joints

20151127_Article_delovoi_kz_Palmes_acade_mqiues_ru_fr.pdf

PDF – 135.9 ko

20151127_Article_delovoi_kz_Palmes_acade_mqiues_FR.pdf

PDF – 67.7 ko
18 mai 2013

Concours pédagogique 2013

candidatures jusqu’au 26 mai 2013

Concours pédagogique 2013

Le règlement est disponible sur le site ou auprès des Alliances ou centres régionaux de français par voie électronique.
Les dossiers sont à remettre pour le 26 mai 2013 INCLUS, dernier délai. (voir le règlement)

Concours_pedagogique_2013_REGLEMENT.pdf

PDF – 282.2 ko

Concours_pedagogique_2013_Dossier_Fiches.pdf

PDF – 504.6 ko

Concours_pedagogique_2013_DOCUMENTS_exemples.pdf

PDF – 586.3 ko

Concours_pedagogique_2013_INSCRIPTIONS.pdf

PDF – 289.6 ko
RèglementDossier pédagogiqueExemples de documentsFiche d’inscription

|