27 mars 2018

Festival de musique contemporaine « Naouryz 21 »

Almaty, Conservatoire Kourmangazy, 2-5 avril

L’Ambassade de France au Kazakhstan est partenaire du Festival de musique contemporaine « Naouryz 21 ».

Pour la septième fois dans les salles du Conservatoire national Kourmangazy les plus grands musiciens contemporains, les classiques vivants et les révolutionnaires de la musique se réunissent pour discuter dans la langue de la musique du XXIème siècle.

Le Festival « Naouryz 21 » est organisé en Almaty depuis 2004. Selon Zhaniya Aoubakirova, le recteur du Conservatoire national Kourmangazy « la quantité augmentant de musiciens qui cherchent leur moyen unique d’expression, d’auditeurs qui viennent aux concerts de musique contemporaine à la recherche d’une nouvelle expérience reflète l’impact réel de ce festival ».

Parmi les invités du festival figureront les compositeurs Tristan Murail (France) et Klaus Lang (Autriche), le flûtiste Mario Caroli (Italie), le violoniste Vladislav Pessine (Russie), l’ensemble « Nikel » (Israël), le chef d’orchestre Fedor Lednev (Russie), l’ensemble « Yguérou » (Kazakhstan) et L’orchestre symphonique d’Etat de la République du Kazakhstan.
Le festival prévoit un riche programme de concerts au cours duquel auront lieu 12 premières kazakhs et 4 premières mondiales, ainsi que des présentations, des conférences et des ateliers avec la participation des invités et des musicologues kazakhstanais. Les compositeurs Tristan Murail et Klaus Lang présenteront les sujets « Du ton jusqu’à la composition » et « L’amour et l’annotation ».

Le programme du Festival :
2 avril 2018 – L’ouverture
3 avril 2018 – Concert d’ensemble de musique contemporaine « Nikel » (Israël)
4 avril 2018 – Concert de flute, Mario Caroli (Italie)
5 avril 2018 – Clôture du Festival, Concert de l’ensemble de musique contemporaine « Yguérou » (Kazakhstan)

Liens utiles :
Le Conservatoire nationale Kourmangazy

Le programme

20 mars 2018

JAZZ MANOUCHE A LA FRANCAISE AU XVIIème FESTIVAL DE JAZZ D’ALMATY

Le 1er avril 2018 à 17h00, Philharmonie kazakhe Zhambyl

Pour cette dix-septième édition du festival, à l’initiative et avec le concours de l’Alliance française d’Almaty, la France sera représentée par le Quintette Swing de Paris, une formation européenne (et parisienne) qui incarne le jazz manouche à la française. Cette édition sera également l’occasion d’un hommage au violoniste Didier Lockwood, l’un des parrains historiques du festival qui était venu plusieurs fois à Almaty et qui est décédé il y a quelques semaines.


A travers son projet artistique, le Quintette Swing de Paris rend un hommage plein de tendresse et de respect à la musique de Django Reinhardt et Stéphane Grapelli. Il propose des compositions originales s’inscrivant dans le mouvement du swing des années 30.


Les membres du quintette sur scène :

  • Olivier Guymont, guitare solo
  • Guillaume Antonini, violon
  • Scott Koehler, Vincent Ozanon, guitares
  • Claudio Zaretti, contrebasse et chant


Cet événement bénéficie du soutien de la société CIS Catering et de la Mairie d’Almaty.



4 mars 2018

Concours national de la chanson francophone 2018

10ème édition du concours de la chanson francophone au Kazakhstan

Participez au concours de la chanson francophone pour gagner un séjour en France !

A l’occasion du #FrancuzNauryzy (printemps francophone 2018) et pour la dixième année consécutive le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Kazakhstan, le réseau des Alliances françaises au Kazakhstan et l’Association kazakhstanaise des enseignants de français organisent le concours national de la chanson francophone dont le thème, pour le choix de la chanson à interpréter, est « La chanson francophone contemporaine ».

Ce concours s’adresse aux jeunes âgés de 18 ans à 28 ans, de nationalité kazakhstanaise. La participation est gratuite.

Deux lauréats sont sélectionnés à l’issue de la finale.

  • Le lauréat de la catégorie « francophone » remporte un voyage de découverte en France.
  • Le lauréat de la catégorie « non-francophone » bénéficie d’un billet aller-retour en France.

Les inscriptions ont lieu du 12 février au 12 mars 2018. Les candidats inscrits dans l’un des six établissements du réseau de coopération culturelle sont sélectionnés pour participer aux demi-finales qui ont lieu du 19 au 31 mars dans les villes d’Astana, Almaty, Chymkent, Qaraghandy, Qostanai, Oskemen. La finale nationale se déroule à Astana le jeudi 12 avril.

Vous trouverez ci-dessous le règlement du concours et le formulaire d’incsription.

Télécharger le règlement
Télécharger le formulaire d’inscription

17 janvier 2018

Concert « Paris - Astana » : de Debussy à Zhubanova (Astana, 26 janvier ; Aqtobé 27 janvier)

A l’Opéra d’Astana, en collaboration avec l’Ambassade de France et l’Alliance française d’Astana

LE CONCERT SERA DIFFUSE EN DIRECT SUR TENGRINEWSTV





Ce concert de musique de chambre est une initiative de la nouvelle génération de concertistes kazakhs. Il s’inscrit dans une coopération artistique avec deux concertistes français brillants et audacieux (lauréats du la prix de la FNAPEC, collectif Artie’s, etc.). Cet événement sera l’occasion d’un hommage croisé rendu à Claude Debussy, dont on commémore en 2018 le centenaire de la mort, ainsi qu’à Gaziza Zhubanova, dont on célèbre les 90 ans de la naissance. Le public est invité à explorer deux époques et deux territoires à travers un programme original rarement joué et amenant sur scène un ensemble franco-kazakh formé spécialement pour cette occasion.



Programme :

Pablo de Sarasate, Fantaisie sur Carmen, Op. 25

Sergueï Rachmaninov, Trio élégiaque no 1 en sol mineur

Gabriel Fauré, Après un rêve, Op. 7, no 1

Jules Massenet, Méditation deThaïs

Claude Debussy, La fille aux cheveux de lin

Gaziza Zhubanova, Quatuor à cordes no 1 en ré mineur

Kenzhebek Kumysbekov, Poème musical


Artistes :

  • Kalamkas Zhumabayeva (violon, Kazakhstan)
  • Hugues Borsarello (violon, France)
  • Tolkyn Kilibayeva (violon alto, Kazakhstan)
  • Gauthier Herrmann (violoncelle, France)
  • Gaukhar Tasbergenova (piano)



Outre Astana, le collectif franco-kazakh ainsi formé en hommage aux deux grands compositeurs que sont Claude Debussy et Gaziza Zhubanova se produira également au centre culturel Zhubanova Alemi d’Aqtobé le 27 janvier à 17h00.



Ce concert bénéficie du soutien des sociétés Air Astana, CIS-Catering ainsi que du programme gouvernmental « Rukhani Zhangiru ».




Gaukhar Tasberguenova, piano
Formée au Collège musical Baïssentov (1998) et au Conservatoire Kurmangazy d’Almaty (2002) où elle a suivi la classe de piano de Nurlan Izmaïlov, elle a débuté sa carrière à l’Académie nationale de musique (1998), puis à l’Academie des arts Zhurgenev et auprès de l’orchestre du Conservatoire Kurmangazy (2004) en qualité de pianiste titulaire. Elle intègre l’Opéra d’Astana 2013.
Elle est lauréate du prix de la Fondation du Premier président dans le domaine artistique (2010) ainsi que du concours international de musique de chambre et de chant lyrique R. Yakhina de Kazan (2015).
En qualité de chef de chant à l’Opéra d’Astana, elle est participé aux projets de mise en scène des opéras « Abaï » (A. Zhubanov), « Kiz Zhibek » (Brussilovsky), « La Traviata » (Verdi), « Aïda » (Verdi), « Madame Butterfly » (Puccini), « Attila » (Verdi), « La Bohème » (Puccini).
Titulaire d’un master de management artistique du Conservatoire Kurmangazy (2009) et doctorante sous la direction de la Vice-Ministre et compositeur Aktoty Raïmkulova, elle est à l’initiative de nombreux concerts et festival, notamment « ZhasStar » qui se déroule chaque année à l’automne ainsi qu’une série de rencontres avec la jeune génération. Elle participe à la vie sociale et artistique du Kazakhstan, notamment au travers de la Fondation du Premier Président où elle est membre du conseil des jeunes artistes.

Kalamkas Zhumabayeva, violon
Premier violon de l’orchestre de l’Opéra d’Astana, elle se produit régulièrement à l’étranger, notamment au Théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg, sous la direction de Valery Guergiev.
Formée au Conservatoire Kurmangazy d’Almaty, dans la classe de Gaukhar Murzabekova, elle est lauréate de plusieurs prix prestigieux : le Grand prix républicain (1997), le prix international « Eurasia » (Almaty, 2001), les prix Strikharzha et Vaïkla (1998 et 2001, Almaty), le prix de la Fondation du Premier Président (2016).
Membre de l’orchestre d’Etat de musique de chambre Camerata Kazakhstan (1999-2009), membre de l’orchestre académique symphonique du Kazakhstan (2009-2014), membre de l’orchestre de chambre de la Philharmonie d’Aqtobé (2004-2005), membre de l’orchestre Philharmonique d’Almaty (2012-2013) où elle fut également soliste, avant d’être nommée premier violon de l’orchestre de l’Opéra d’Astana (2014-2016).
Elle a collaboré avec Charles Dutoit, Karl Jenkins, Alexander Anisimov, Johannes Wildner, Evguény Bushkov, Antonello Allemandi, Michael Güttler et Placido Domingo.


Tolkin Kilibayeva, violon alto
Formée à l’école spécialisée Baïssetova et au Conservatoire Kurmangazy d’Almaty, elle est membre de l’orchestre de l’Opéra d’Astana depuis 2000. Elle a également été membre de l’orchestre de chambre « Académie des solistes » dirigée par Aïman Mussakhadzhayeva ainsi que de l’orchestre de chambre présidentiel.
Lauréate du concours international « talents » de la ville d’Astana, elle se produit régulièrement à l’étranger : Corée du Sud, Royaume Uni, France, Etats-Unis, Hongrie, Bahreïn et Koweit.


Hugues Borsarello, violoniste
Après un premier Prix au CNR de Paris, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il se perfectionne auprès de Patrice Fontanarosa et crée un trio en compagnie de David Saudubray (piano) et Gautier Capuçon (violoncelle). Admis au « Gustav Mahler Jugend Orchestra », il participe, sous la direction de Claudio Abbado ou Seiji Ozawa, à des tournées en compagnie de Yuri Bashmet, Yo-Yo Ma…
Il se produit en tant que chambriste, soliste et à la tête de la Follia, orchestre de chambre d’Alsace dont il a pris la direction en 2009. Il est également violon solo et conseiller artistique de l’orchestre Lamoureux. Ses concerts l’emmènent à découvrir les salles les plus prestigieuses dans le monde entier. Il joue un violon de V. Ruggieri réalisé à Crémone en 1695.


Gauthier Herrmann, violoncelle
Gauthier Herrmann intègre le conservatoire supérieur de Paris (CNR) où il obtient un premier prix de violoncelle en 2000. Il travaille avec Henri Demarquette avant de rentrer à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP). Etudiant dans la classe de Paul Meyer et Eric Le Sage, Gauthier a eu le privilège de travailler en musique de chambre auprès de grands maîtres tels que Mstislav Rostropovich, Gyorgy Kurtag, Gabor Takacs. Se destinant très rapidement à la musique de chambre, Gauthier fonde en 1998 le Trio con Fuoco. Il remporte avec cet ensemble de nombreux prix internationaux (Heerlen aux Pays-Bas, Florence en Italie, Illzach et FNAPEC-Paris en France). Durant l’année 2008, le trio s’est vu décerner le 2ème prix du concours Vibrarte à Paris. Il est également devenu lauréat HSBC de l’académie du festival d’Aix en Provence. Passionné de voyage et de découverte, il a fondé le collectif artistique Artie’s qui rassemble une centaine de musiciens de la jeune génération et oeuvre à la diversification de la diffusion du classique en France et dans le monde. Actuellement, Gauthier joue un violoncelle de 1754, instrument du luthier parisien Benoît Fleury.



Notice biographique (source : France Musique)

Claude Debussy, compositeur français (Saint-Germain-en-Laye, 1862 - Paris, 1918)



Claude Debussy est un compositeur français à cheval entre le XIXème siècle et le XXe. Musicien libre et anticonformiste, Debussy a souvent été caractérisé d’impressionniste musical, étiquette qu’il n’a jamais acceptée. Sa musique accorde une place de choix à la couleur et aux timbres instrumentaux.

Debussy commence sa formation musicale au Conservatoire de Paris où il y suit les cours de composition d’Ernest Guiraud et un temps la classe d’orgue de César Franck. L’élève révèle déjà une personnalité compliquée et insaisissable. En 1884, Debussy remporte le premier Prix de Rome mais son séjour à la Villa Médicis sera le point de rupture avec l’académisme. Supportant mal son exil, le musicien démissionne au bout de deux ans et rentre à Paris où il mènera la vie de bohème.

Admirateur de Mallarmé et habitué de ses salons, Debussy est fasciné par le symbolisme. Il s’inspire de ce mouvement dans sa musique, notamment Prélude à l’après-midi d’un faune à partir d’un poème de Mallarmé. Le compositeur fait preuve d’une audace musicale qui aura du mal à être appréciée, exemple avec son opéra Pelléas et Mélisande qui fut au début très critiqué avant d’être célébré et joué dans le monde entier.

Artiste aux inspirations éclectiques, il est notamment séduit par les musiques d’extrême-orient : gamme pentatonique, gamme par tons entiers, créant ainsi un univers musical unique, insaisissable.

De nombreux grands compositeurs du XXe siècle se sont réclamés de l’héritage de Debussy comme Pierre Boulez et Henri Dutilleux.

L’œuvre de Debussy en 6 dates :

  • 1893 : Quatuor à cordes en sol mineur
  • 1894 : Prélude à l’après-midi d’un faune inspiré du poème Faune de Mallarmé
  • 1902 : Pelléas et Mélisande sur un livret de Maurice Maeterlinck
  • 1905 : La mer
  • 1912 : Préludes


La vie de Debussy en 5 dates :

  • 1870 : Claude Debussy prend ses premières leçons de musique, réfugié dans le Sud chez sa tante pendant la guerre.
  • 1884 : Il obtient le premier prix de Rome avec sa cantate L’Enfant prodigue
  • 1884-1892 : Debussy mène la vie de bohème à Paris avec sa compagne « Gaby aux yeux verts »
  • Fin 1890 : Il fait la rencontre de Mallarmé et Satie
  • 1899 : Il se marie avec Lucie Texier
  • 1903 : Il débute une relation avec Emma Bardac qui fait scandale, il finit ses jours avec elle




Plus d’information :


  • Le collectif de musiciens Artie’s dirigé par Gauthier Herrmann
  • Frédéric Lodéon, qui produit la très célèbre émission Les carrefours de Lodéon, vient de consacrer début janvier trois émissions spéciales à Debussy à l’occasion de la sortie de l’intégrale des oeuvres de Claude Debussy enregistrées pour Warner Classics (réécouter en podcast : I/III, II/III et III/III). France Musique est partenaire de cette parution exceptionnelle.
8 décembre 2017

Remise des insignes de chevalier dans l’ordre des Arts et Lettres à la chanteuse Ouljane Baïbossinova

le 24 novembre 2017


L’ambassadeur de France Philippe Martinet a remis à la chanteuse Ouljane Baïbossinova les insignes de chevalier dans l’ordre des Arts et Lettres le 24 novembre 2017 aux côtés du maire d’Almaty M. Baourjane Baïbek.

Madame Baïbossinova, qui dirige également le musée des instruments traditionnels de musique d’Almaty, collabore avec le théâtre de la ville de Paris depuis une vingtaine d’années.

Elle est l’une des meilleurs spécialistes mondiales du Jyraou, le chant gorge traditionnel, une technique partagée par la plupart des peuples de langues turciques.

5 octobre 2017

Eclisse totale et Quatuor Volta au festival Camerata d’Almaty

Evénement partenaire

Le Quatuor Volta récidive au Kazakhstan et revient à Almaty où il avait notamment participé à la Nuit des idées.

Le Quatuor Volta récidive au Kazakhstan et revient à Almaty où il avait notamment participé à la Nuit des idées. Il donnera un concert le 31 octobre à 19h au GATOB accompagné du Quatuor Leonis qui présentera un spectacle original intitulé Eclisse Totale.



Programme :

1ère partie

Debussy : quatuor op10 (quatuor Volta)

Elgar : serenade op20 (quatuor Volta et orchestre Camerata)

Mozart : divertimento k.136 (quatuor Volta et orchestre Camerata)


---pause---


2ème partie

Eclisse totale (quatuor Leonis)



Plus d’information :

28 août 2017

Thomas Gould, Julien Quentin, Mary Bevan & Sandi Toka Nova en concert à Expo2017

Le 2/09 à 20h au « hall energy » (événement partenaire)

Ce concert présentera au « hall energy » certains des plus grands artistes de la nouvelle génération. A Astana, le violoniste britannique Thomas Gould sera sur scène pour la première fois aux côtés de la violoncelliste kazakho-suisse Sandi Tokanova et du pianiste virtuose français Julien Quentin. Ils joueront notamment le triple Concerto de Beethoven.

La soirée offrira également au public un récital de la cantatrice Marie Bevan, qui se produira sur scène avec Thomas Gould. Le concert entier de ce groupe « stellaire » sera réalisé avec l’Orchestre de Chambre Académique d’État « l’Orchestre Symphonique de la République du Kazakhstan ».


15 juillet 2017

La comédie musicale « Roméo et Juliette, de la haine à l’amour » enfin au Kazakhstan

Du 16 juin au 30 juillet 2017 au Palais de la paix et de la réconciliation d’Astana (« Pyramide »)

Démarche inédite, la comédie musicale légendaire de Gérard Presgurvic sera enfin présentée au public d’Astana. Adaptée en langue kazakhe, elle sera donnée pendant 28 jours à compter du 16 juin 2017.

Compte tenu de son succès, elle a été prolongée jusqu’au 30 juillet.

La comédie musicale jouit d’un succès mondial. Depuis sa création en France au Palais des congrès de Paris le 19 janvier 2001, elle a été jouée en italien, néerlandais, hongrois, russe, anglais, allemand, chinois, coréen, hébreux et espagnol. De nouvelles adaptations sont en projet pour la Pologne, l’Espagne, Singapour, l’Australie, la République populaire de Chine et le Japon.

Elle sera présentée au public d’Almaty en octobre.

Comment est né « Roméo & Juliette » ?

Moi, qui enfant ne ratait jamais au Ciné Club les cycles Minelli ou Fred Astaire, qui a eu un de ses premiers chocs au cinéma devant West Side Story, qui écoutait en boucle Starmania, qui commençait depuis des années des comédies musicales sans jamais les finir faute d’intérêt, comment après le succès mérité et phénoménal de Notre Dame de Paris pouvais-je laisser passer la chance ?

1998 : Mais quel sujet ? Original ? Trop tôt. Les Misérables ? Déjà pris. Roméo & Juliette. Bien sûr, la plus grande histoire d’Amour de tous les temps, le génie de Shakespeare, et la possibilité d’être tour à tour adolescente, curé, prince.

1999 : Grâce à Gérard Louvin , Daniel Moyne, Pascal Nègre d’Universal et TF1 le projet se monte.

2000 : Grâce au metteur en scène chorégraphe Redha qui sait mettre en valeur des artistes justes et engagés, le spectacle prend vie.

2001 : Enfin, grâce au public qui aime notre travail, le succès est au rendez-vous et poursuit sa route à travers le monde depuis plus de 10 ans.

(...)

D’abord l’étincelle, puis la lumière de ce spectacle.

Merci à Tous.

Gérard Presgurvic, Paris, 2011

  • Traduction : G. Salykbay.
  • Direction artistique : Askhat Mayemirov.
  • Chorégraphie : Nadezhda Podoshva-Zakharova.
  • Maître de ballet : Nikolai Podoshva-Zakharov.



Bande annonce du spectacle original (2001)



En savoir plus :
29 mai 2017

Grand concert symphonique : d’Astana 2017 à Paris 2025

Journée de la France à Astana Expo-2017, le 21 juin 2017

Salle de concert centrale du Kazakhstan (prospekt Mangilik El, 10/1, Astana), à 20h15

Retour sur le concert avec l’article rétrospectif d’Expo2017. Une revue de presse détaillée peut-être obtenue en contactant le SCAC.

L’Orchestre symphonique de la Philharmonie d’Astana clôturera la journée du 21 juin, consacrée à la France, en donnant une grande première symphonique. Il exécutera sous la direction de Philippe Hui la symphonie en ré mineur de César Franck, une oeuvre emblématique du répertoire français donnée pour la première fois au Kazakhstan.

Deux solistes français Hugues Borsarello (violon) et Gauthier Herrmann (violoncelle) se joindront ensuite à l’orchestre et au pianiste Yernar Nurtazin pour interpréter le triple concerto de Ludwig van Beethoven (Op. 56), une oeuvre majeure du répertoire européen.

La soirée sera introduite par un poème symphonique kazakh, le Kontzertstük de Kashgaliev.


Prenez date et réservez déjà votre soirée !

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Enregistrement obligatoire.

Ce concert est organisé par l’Ambassade de France au Kazakhstan et l’Alliance française d’Astana. Il est soutenu par le groupe Total.

PNG




Philippe Hui, chef d’orchestre
Philippe Hui est un chef d’orchestre éclectique qui dirige aussi bien le concert symphonique, que le Ballet, l’Opéra ou l’Opérette. Après avoir été l’assistant de James Conlon à l’Opéra National de Paris, Philippe Hui a dirigé régulièrement l’Orchestre National de l’Opéra de Paris dans de nombreux opéras et ballets : Orphée et Eurydice de Gluck (chorégraphie de Pina Bausch suivie d’une tournée en Allemagne), Le Barbier de Séville, Idoménée de Mozart, Paquita, La Sylphide, etc.
Il est par ailleurs invité par de nombreuses scènes et Festivals en France et à l’étranger : Opéra de Tours, Metz, Reims, Limoges, Avignon, Toulon, Rennes, Théâtre des Champs Elysées, Théâtre du Châtelet, Salle Gaveau, Opéra Comique, Centre Lyrique d’Auvergne, Festival de Loches,…) et à l’étranger (Opéra de Novossibirsk, Festival de Nuremberg, de Baalbeck, etc.).

Hugues Borsarello, violoniste
Après un premier Prix au CNR de Paris, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il se perfectionne auprès de Patrice Fontanarosa et crée un trio en compagnie de David Saudubray (piano) et Gautier Capuçon (violoncelle). Admis au « Gustav Mahler Jugend Orchestra », il participe, sous la direction de Claudio Abbado ou Seiji Ozawa, à des tournées en compagnie de Yuri Bashmet, Yo-Yo Ma…
Il se produit en tant que chambriste, soliste et à la tête de la Follia, orchestre de chambre d’Alsace dont il a pris la direction en 2009. Il est également violon solo et conseiller artistique de l’orchestre Lamoureux. Ses concerts l’emmènent à découvrir les salles les plus prestigieuses dans le monde entier. Il joue un violon de V. Ruggieri réalisé à Crémone en 1695.

Gauthier Herrmann, violoncelliste
Gauthier Herrmann intègre le conservatoire supérieur de Paris (CNR) où il obtient un premier prix de violoncelle en 2000. Il travaille avec Henri Demarquette avant de rentrer à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP). Etudiant dans la classe de Paul Meyer et Eric Le Sage, Gauthier a eu le privilège de travailler en musique de chambre auprès de grands maîtres tels que Mstislav Rostropovich, Gyorgy Kurtag, Gabor Takacs. Se destinant très rapidement à la musique de chambre, Gauthier fonde en 1998 le Trio con Fuoco. Il remporte avec cet ensemble de nombreux prix internationaux (Heerlen aux Pays-Bas, Florence en Italie, Illzach et FNAPEC-Paris en France). Durant l’année 2008, le trio s’est vu décerner le 2ème prix du concours Vibrarte à Paris. Il est également devenu lauréat HSBC de l’académie du festival d’Aix en Provence. Passionné de voyage et de découverte, il est à l’initiative de la création du festival Arties en Inde et à la direction de la société Arties Event Management. Actuellement, Gauthier joue un violoncelle de 1754, instrument du luthier parisien Benoît Fleury.

Yernar Nurtazin, pianiste
Né en 1987 à Almaty, Yernar Nurtazin se forme au Conservatoire national kazakh Kurmangazy, à Almaty, avec la pianiste Gulzhan Uzenbayeva, puis suit le Master de l’Université privée de danse, musique et théâtre Anton Bruckner à Linz, en Autriche. S’ensuivent de nombreuses victoires dans des concours internationaux et des concerts dans des salles renommées. Pianiste prometteur et talentueux, Yernar Nurtazin est également chef d’orchestre. Il est le chef principal de l’Orchestre symphonique de la Philharmonie d’Astana.

Berik Batyrkhan, directeur artistique
Né à Almaty en 1990, Berik Batirkhan est diplômé du Conservatoire national Kurmangazy, à Almaty, et de la prestigieuse Académie russe de musique Gnessine, à Moscou. Il a suivi les cours de master international à la Société Philharmonique de Moscou sous la direction du professeur Yuriy Simonov et travaillé avec de nombreux chefs d’orchestres tels qu’Anatoly Levin, David Geringas et Dorian Wilson. Lauréat de concours internationaux, il a été nommé directeur artistique de l’Orchestre symphonique de la Philharmonie d’Astana en 2015.



JPEG - 81.5 ko

Salle de concert centrale du Kazakhstan

Crédit photo : Qazaqconsert

La Salle de concert centrale du Kazakhstan, construite par l’architecte Manfredi Nicoletti et inaugurée en 2009, est l’une des plus belles et des plus prestigieuses salles de concert au monde.



Documents joints

article_symphonie_du_21-06.pdf

PDF – 599.2 ko
17 mars 2017

Concerts de la chanteuse de jazz Elisabeth Kontomanou

A Almaty, Chymkent et Astana

La célèbre chanteuse de jazz Elisabeth Kontomanou est invitée au Kazakhstan pour une tournée qui débutera à Almaty, où elle participera à la 16ème édition du festival international de Jazz. Elle se rendra ensuite à Chymkent et achèvera sa tournée avec un concert dans la capitale.

Affiche

PDF – 1.4 Mo
Née en France, d’un père guinéen et d’une mère grecque, Elisabeth Kontomanou a partagé sa vie entre Stockholm, Paris et New York. Ses voyages ont influencé son parcours musical, jalonné de rencontres décisives, notamment Jean-Michel Pilc, Michel Legrand, Richard Bona, Mike Stern, Toots Thielemans ou encore John Scofield. Victorieuse du prestigieux Concours de la Défense en 1986 et élue meilleure chanteuse de jazz aux Victoires de la musique en 2006, elle poursuit une carrière internationale reconnue tant du public que de la critique.

|