Concert « Paris - Astana » : de Debussy à Zhubanova (Astana, 26 janvier ; Aqtobé 27 janvier)

A l’Opéra d’Astana, en collaboration avec l’Ambassade de France et l’Alliance française d’Astana

LE CONCERT SERA DIFFUSE EN DIRECT SUR TENGRINEWSTV





Ce concert de musique de chambre est une initiative de la nouvelle génération de concertistes kazakhs. Il s’inscrit dans une coopération artistique avec deux concertistes français brillants et audacieux (lauréats du la prix de la FNAPEC, collectif Artie’s, etc.). Cet événement sera l’occasion d’un hommage croisé rendu à Claude Debussy, dont on commémore en 2018 le centenaire de la mort, ainsi qu’à Gaziza Zhubanova, dont on célèbre les 90 ans de la naissance. Le public est invité à explorer deux époques et deux territoires à travers un programme original rarement joué et amenant sur scène un ensemble franco-kazakh formé spécialement pour cette occasion.



Programme :

Pablo de Sarasate, Fantaisie sur Carmen, Op. 25

Sergueï Rachmaninov, Trio élégiaque no 1 en sol mineur

Gabriel Fauré, Après un rêve, Op. 7, no 1

Jules Massenet, Méditation deThaïs

Claude Debussy, La fille aux cheveux de lin

Gaziza Zhubanova, Quatuor à cordes no 1 en ré mineur

Kenzhebek Kumysbekov, Poème musical


Artistes :

  • Kalamkas Zhumabayeva (violon, Kazakhstan)
  • Hugues Borsarello (violon, France)
  • Tolkyn Kilibayeva (violon alto, Kazakhstan)
  • Gauthier Herrmann (violoncelle, France)
  • Gaukhar Tasbergenova (piano)



Outre Astana, le collectif franco-kazakh ainsi formé en hommage aux deux grands compositeurs que sont Claude Debussy et Gaziza Zhubanova se produira également au centre culturel Zhubanova Alemi d’Aqtobé le 27 janvier à 17h00.



Ce concert bénéficie du soutien des sociétés Air Astana, CIS-Catering ainsi que du programme gouvernmental « Rukhani Zhangiru ».




Gaukhar Tasberguenova, piano
Formée au Collège musical Baïssentov (1998) et au Conservatoire Kurmangazy d’Almaty (2002) où elle a suivi la classe de piano de Nurlan Izmaïlov, elle a débuté sa carrière à l’Académie nationale de musique (1998), puis à l’Academie des arts Zhurgenev et auprès de l’orchestre du Conservatoire Kurmangazy (2004) en qualité de pianiste titulaire. Elle intègre l’Opéra d’Astana 2013.
Elle est lauréate du prix de la Fondation du Premier président dans le domaine artistique (2010) ainsi que du concours international de musique de chambre et de chant lyrique R. Yakhina de Kazan (2015).
En qualité de chef de chant à l’Opéra d’Astana, elle est participé aux projets de mise en scène des opéras « Abaï » (A. Zhubanov), « Kiz Zhibek » (Brussilovsky), « La Traviata » (Verdi), « Aïda » (Verdi), « Madame Butterfly » (Puccini), « Attila » (Verdi), « La Bohème » (Puccini).
Titulaire d’un master de management artistique du Conservatoire Kurmangazy (2009) et doctorante sous la direction de la Vice-Ministre et compositeur Aktoty Raïmkulova, elle est à l’initiative de nombreux concerts et festival, notamment « ZhasStar » qui se déroule chaque année à l’automne ainsi qu’une série de rencontres avec la jeune génération. Elle participe à la vie sociale et artistique du Kazakhstan, notamment au travers de la Fondation du Premier Président où elle est membre du conseil des jeunes artistes.

Kalamkas Zhumabayeva, violon
Premier violon de l’orchestre de l’Opéra d’Astana, elle se produit régulièrement à l’étranger, notamment au Théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg, sous la direction de Valery Guergiev.
Formée au Conservatoire Kurmangazy d’Almaty, dans la classe de Gaukhar Murzabekova, elle est lauréate de plusieurs prix prestigieux : le Grand prix républicain (1997), le prix international « Eurasia » (Almaty, 2001), les prix Strikharzha et Vaïkla (1998 et 2001, Almaty), le prix de la Fondation du Premier Président (2016).
Membre de l’orchestre d’Etat de musique de chambre Camerata Kazakhstan (1999-2009), membre de l’orchestre académique symphonique du Kazakhstan (2009-2014), membre de l’orchestre de chambre de la Philharmonie d’Aqtobé (2004-2005), membre de l’orchestre Philharmonique d’Almaty (2012-2013) où elle fut également soliste, avant d’être nommée premier violon de l’orchestre de l’Opéra d’Astana (2014-2016).
Elle a collaboré avec Charles Dutoit, Karl Jenkins, Alexander Anisimov, Johannes Wildner, Evguény Bushkov, Antonello Allemandi, Michael Güttler et Placido Domingo.


Tolkin Kilibayeva, violon alto
Formée à l’école spécialisée Baïssetova et au Conservatoire Kurmangazy d’Almaty, elle est membre de l’orchestre de l’Opéra d’Astana depuis 2000. Elle a également été membre de l’orchestre de chambre « Académie des solistes » dirigée par Aïman Mussakhadzhayeva ainsi que de l’orchestre de chambre présidentiel.
Lauréate du concours international « talents » de la ville d’Astana, elle se produit régulièrement à l’étranger : Corée du Sud, Royaume Uni, France, Etats-Unis, Hongrie, Bahreïn et Koweit.


Hugues Borsarello, violoniste
Après un premier Prix au CNR de Paris, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il se perfectionne auprès de Patrice Fontanarosa et crée un trio en compagnie de David Saudubray (piano) et Gautier Capuçon (violoncelle). Admis au « Gustav Mahler Jugend Orchestra », il participe, sous la direction de Claudio Abbado ou Seiji Ozawa, à des tournées en compagnie de Yuri Bashmet, Yo-Yo Ma…
Il se produit en tant que chambriste, soliste et à la tête de la Follia, orchestre de chambre d’Alsace dont il a pris la direction en 2009. Il est également violon solo et conseiller artistique de l’orchestre Lamoureux. Ses concerts l’emmènent à découvrir les salles les plus prestigieuses dans le monde entier. Il joue un violon de V. Ruggieri réalisé à Crémone en 1695.


Gauthier Herrmann, violoncelle
Gauthier Herrmann intègre le conservatoire supérieur de Paris (CNR) où il obtient un premier prix de violoncelle en 2000. Il travaille avec Henri Demarquette avant de rentrer à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP). Etudiant dans la classe de Paul Meyer et Eric Le Sage, Gauthier a eu le privilège de travailler en musique de chambre auprès de grands maîtres tels que Mstislav Rostropovich, Gyorgy Kurtag, Gabor Takacs. Se destinant très rapidement à la musique de chambre, Gauthier fonde en 1998 le Trio con Fuoco. Il remporte avec cet ensemble de nombreux prix internationaux (Heerlen aux Pays-Bas, Florence en Italie, Illzach et FNAPEC-Paris en France). Durant l’année 2008, le trio s’est vu décerner le 2ème prix du concours Vibrarte à Paris. Il est également devenu lauréat HSBC de l’académie du festival d’Aix en Provence. Passionné de voyage et de découverte, il a fondé le collectif artistique Artie’s qui rassemble une centaine de musiciens de la jeune génération et oeuvre à la diversification de la diffusion du classique en France et dans le monde. Actuellement, Gauthier joue un violoncelle de 1754, instrument du luthier parisien Benoît Fleury.



Notice biographique (source : France Musique)

Claude Debussy, compositeur français (Saint-Germain-en-Laye, 1862 - Paris, 1918)



Claude Debussy est un compositeur français à cheval entre le XIXème siècle et le XXe. Musicien libre et anticonformiste, Debussy a souvent été caractérisé d’impressionniste musical, étiquette qu’il n’a jamais acceptée. Sa musique accorde une place de choix à la couleur et aux timbres instrumentaux.

Debussy commence sa formation musicale au Conservatoire de Paris où il y suit les cours de composition d’Ernest Guiraud et un temps la classe d’orgue de César Franck. L’élève révèle déjà une personnalité compliquée et insaisissable. En 1884, Debussy remporte le premier Prix de Rome mais son séjour à la Villa Médicis sera le point de rupture avec l’académisme. Supportant mal son exil, le musicien démissionne au bout de deux ans et rentre à Paris où il mènera la vie de bohème.

Admirateur de Mallarmé et habitué de ses salons, Debussy est fasciné par le symbolisme. Il s’inspire de ce mouvement dans sa musique, notamment Prélude à l’après-midi d’un faune à partir d’un poème de Mallarmé. Le compositeur fait preuve d’une audace musicale qui aura du mal à être appréciée, exemple avec son opéra Pelléas et Mélisande qui fut au début très critiqué avant d’être célébré et joué dans le monde entier.

Artiste aux inspirations éclectiques, il est notamment séduit par les musiques d’extrême-orient : gamme pentatonique, gamme par tons entiers, créant ainsi un univers musical unique, insaisissable.

De nombreux grands compositeurs du XXe siècle se sont réclamés de l’héritage de Debussy comme Pierre Boulez et Henri Dutilleux.

L’œuvre de Debussy en 6 dates :

  • 1893 : Quatuor à cordes en sol mineur
  • 1894 : Prélude à l’après-midi d’un faune inspiré du poème Faune de Mallarmé
  • 1902 : Pelléas et Mélisande sur un livret de Maurice Maeterlinck
  • 1905 : La mer
  • 1912 : Préludes


La vie de Debussy en 5 dates :

  • 1870 : Claude Debussy prend ses premières leçons de musique, réfugié dans le Sud chez sa tante pendant la guerre.
  • 1884 : Il obtient le premier prix de Rome avec sa cantate L’Enfant prodigue
  • 1884-1892 : Debussy mène la vie de bohème à Paris avec sa compagne « Gaby aux yeux verts »
  • Fin 1890 : Il fait la rencontre de Mallarmé et Satie
  • 1899 : Il se marie avec Lucie Texier
  • 1903 : Il débute une relation avec Emma Bardac qui fait scandale, il finit ses jours avec elle




Plus d’information :


  • Le collectif de musiciens Artie’s dirigé par Gauthier Herrmann
  • Frédéric Lodéon, qui produit la très célèbre émission Les carrefours de Lodéon, vient de consacrer début janvier trois émissions spéciales à Debussy à l’occasion de la sortie de l’intégrale des oeuvres de Claude Debussy enregistrées pour Warner Classics (réécouter en podcast : I/III, II/III et III/III). France Musique est partenaire de cette parution exceptionnelle.