Livre et débat d’idées

Concours de nouvelles

Le concours de nouvelles organisé par l’école française d’Astana au Kazakhstan future « Ecole française internationale Charles de Gaulle-Miras » a pour vocation de mobiliser autour d’un projet pédagogique d’écriture en langue française ou russe ou kazakhe, les élèves du Kazakhstan, quelle que soit leur nationalité. Le concours s’adresse aux élèves du CM1 à la Terminale (cycles 3, 4, Lycée).
Ce concours s’inscrit dans un partenariat avec la Mission Laïque Française, l’Alliance française et l’Ambassade de France au Kazakhstan
La nouvelle doit être écrite individuellement.

Déroulement

Calendrier :
• Ouverture des inscriptions du concours de nouvelles : 30 janvier 2018
• Clôture des inscriptions : 15 février 2018
• Date limite pour envoyer les nouvelles : 1er mars 2018
• Transmission des nouvelles aux jurys : 3 mars 2018
• Délibération des jurys et communication officiel des résultats : dernière semaine de mars
• Remise des prix lors du Printemps de la francophone : la semaine du 26 au 30 mars 2018

Comment participer ?

Dans un premier temps, avant le 15 février, le participant au concours envoie la fiche d’inscription dûment remplie à l’adresse électronique suivante :
concoursnouvellesecole2018 gmail.com exclusivement. Un mail retour en accuse réception.

Par la suite, et avant le 1er mars, le participant envoie sa nouvelle sur un fichier Word respectant les consignes obligatoires décrites plus bas.

De la sélection à la remise des prix

Le référent, le directeur de l’Ecole française, Monsieur Pierre Callens, réunit toutes les nouvelles sélectionnées.

Le jury, composé des enseignants de l’Ecole française, est présidé par Monsieur l’Ambassadeur de France au Kazakhstan, Philippe Martinet.

Les résultats seront publiés sur le site de l’Ambassade de France et sur la page Facebook de l’Ecole française d’Astana.

Des livres récompenseront les 1ers prix de chaque classe.
Les premiers de chaque classe d’âge seront invités à l’école Internationale Miras et pourront lire les nouvelles en public.

Les nouvelles lauréates sont publiées dans un recueil imprimé.

Les consignes obligatoires

Tous les participants travailleront à partir d’une illustration jointe au cahier des charges et s’inspireront de cette image pour raconter une histoire dont la longueur sera comprise entre 3 000 et 10 000 signes. Chaque nouvelle aura obligatoirement un titre.

• Indiquer sur la 1ère page de la nouvelle : nom, prénom, classe, âge, adresse et numéro de téléphone
• L’illustration doit inspirer fortement la nouvelle
• Police de caractères : Times, taille de police : 12, taille de l’interligne : 1.5

Le participant accepte la publication et de la diffusion de son texte et de sa photo sur les supports de communication de l’Ecole française et de ses partenaires.
Les nouvelles en langue russe et kazakhe sont publiées dans sa version originale
La participation au concours vaut acceptation du présent règlement et de la décision du jury.

Recommandations du jury

On s’attachera à conserver une qualité rédactionnelle et une attention raisonnable portée à la syntaxe et à l’orthographe. Quelques conseils à suivre :

  • traiter une intrigue à la fois
  • être vigilant aux incohérences dans le récit. Les personnages doivent être réels ou crédibles.
  • laisser des respirations dans le texte, privilégier les phrases courtes, garder un rythme équilibré évitant longueurs et raccourcis non justifiés. Le traitement du temps correspond en général à la rapidité du récit, sans que cette consigne soit impérative.
  • l’espace, qu’il soit réaliste ou imaginaire, contribue çà rendre intelligible l’histoire racontée, d’où l’importance du décor.
  • la chute, logique et si possible originale, donne son sens profond au récit. Elle peut être imprévisible et, suivant les cas, présenter un caractère net ou ambigu.
  • le titre ne doit être ni banal ni trop explicite, afin que soit ménagé l’intérêt du récit, et, s’il est astucieux, il donne a posteriori tout son sens à la nouvelle. Rappels des caractéristiques de la nouvelle : La nouvelle se distingue du roman par le nombre d’éléments qu’elle met en œuvre. Elle limite le nombre des personnages, des évènements, des données spatio-temporelles. Tous les fils du récit sont noués à un élément central, à un instant privilégié. Le roman serait le domaine du temps dans sa durée, la nouvelle celui du temps concentré autour de l’instant…