Inauguration de l’Alliance Française de Chymkent - 10 novembre 2017

L’Ambassadeur de France M. Philippe Martinet inaugurera le 10 novembre à 15h00 (5, av. Taouke-Khan, bât. G UKGU, salle 123 - Chymkent) l’Alliance Française de Chymkent aux côtés du gouverneur M. Zhanseït Tuïmebayev.

L’Alliance Française de Chymkent est installée à l’Université Sud-Kazkahstan Aouézov. Elle enseigne le français à une centaine d’élèves. Elle organise régulièrement des activités culturelles visant à mieux faire connaître la création contemporaine française et met à disposition du public des ressources sur la France contemporaine : bibliothèque, base numérique d’ouvrages (« culturethèque »), films, etc.

Association de droit local, elle fait l’objet d’une reconnaissance officielle par la Fondation Alliance Française de Paris depuis le 7 juillet 2017. Elle bénéficie du haut patronage de Mme Danièle Sallenave, écrivain et membre de la prestigieuse Académie française.

Cette reconnaissance a été une préoccupation majeure pour la région et pour la Mairie, qui ont soutenu plusieurs projets culturels au cours des deux années écoulées : tournée du Quatuor Hermès en novembre 2016, finale du concours annuel de la chanson francophone, concert de la diva de jazz Elisabeth Kantomanou, festivités du Beaujolais nouveau et, pas plus tard que cette semaine avec la présence de trois graffeurs venus spécialement de Saint-Denis (Sébastien Da Cruz, Jessy Monlouis-Bonnaire, Lorelle Disiez) où ils travaillent avec la ville dans le cadre de la préparation des Jeux Olympiques « Paris 2024 », ainsi qu’une délégation de joueuses de football appartenant au prestigieux Olympique lyonnais.

L’Alliance française de Chymkent agit en partenariat avec l’Ambassade de France au Kazakhstan qui lui apporte son soutien et s’intègre dans le réseau des alliances françaises du Kazakhstan, déjà présentes à Almaty et Astana.

A l’occasion de cette inauguration, Mme Jansoulou Soultanova, enseignante de français et membre actif de l’Alliance française de Chymkent recevra les insignes de Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques. Cette haute distinction vient récompenser un engagement fidèle et une carrière foisonnante particulièrement emblématique à la fois pour les enseignants de français au Kazakhstan et pour toute une génération d’élèves.


L’Alliance Française fut créée à Paris en 1883. Son but est de participer à la diffusion de la langue française dans le monde et de promouvoir les échanges culturels. Parmi les membres fondateurs figuraient plusieurs personnalités de premier plan, notamment Louis Pasteur, Ernest Renan et Jules Verne. L’Alliance française représente aujourd’hui le premier réseau culturel mondial, avec 800 implantations dans 136 pays sur les cinq continents.



La diffusion de la langue française est une priorité de la diplomatie française
  • Le français est parlé par 220 millions de locuteurs sur tous les continents. Il se situe au 6ème rang des langues les plus utilisées, derrière le chinois mandarin (plus d’un milliard de locuteurs), l’anglais, l’hindi, l’espagnol et l’arabe, et devant le portugais (entre 178 et 240 millions de locuteurs).
  • Présent dans les systèmes d’enseignement du monde entier, le français est la 2ème langue la plus apprise après l’anglais avec près de 120 millions d’élèves et un demi-million de professeurs de français à l’étranger.
  • Vecteur de communication internationale, le français est langue de travail dans les enceintes multilatérales (ONU, OMC, OCDE, OIT), européennes et africaines.
  • Le français est la 3ème langue la plus utilisée sur Facebook et Wikipédia. Il est l’une des langues de la vie économique internationale, notamment au sein de l’espace francophone qui représente environ 15% de la richesse mondiale.
  • Il est aussi une langue officielle de la plupart des grandes manifestations internationales, y compris au Kazakhstan, avec en 2017 les Universiades d’hiver d’Almaty et Astana Expo2017 sur le thème de l’ « énergie du futur ».

La francophonie en chiffres :

  • 320 000 élèves, dont 62% non-Français dans les 488 lycées français à l’étranger (dont une quarantaine à l’Ecole française « Charles de Gaulle – Miras » d’Astana) ;
  • 50 millions d’apprenants du français langue étrangère (dont 1200 au Kazakhstan).

Le potentiel économique de la francophonie :

  • 770 millions de personnes en 2050
  • 4ème espace géopolitique par sa population en 2050

Pour promouvoir le français et la francophonie, vecteurs de rayonnement et d’influence, la diplomatie française a mis en place un dispositif comprenant :

  • une politique bilatérale qui vise à développer la place du français à l’étranger au moyen d’une part d’actions de coopération avec les autorités locales afin de soutenir son enseignement dans leur système éducatif (travail de plaidoyer pour l’enseignement d’au moins deux langues étrangères, formation de professeurs, développement de l’enseignement bilingue, etc.) et d’autre part d’une activité directe d’enseignement conduite par les réseaux culturel et scolaire français.
  • une politique multilatérale qui vise à réunir les pays francophones dans une communauté politique. La France a soutenu la création de l’Agence internationale de la francophonie en 1970. L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) regroupe aujourd’hui 77 Etats membres et observateurs ayant le français comme langue de référence. Cette francophonie institutionnelle contribue à la paix, à la démocratie, aux droits de l’Homme, à la promotion du français et de la diversité culturelle ainsi qu’au développement d’une prospérité partagée et durable.