Pablo Trapero, président du Jury de MyFrenchFilmFestival !

Après le réalisateur danois Nicolas Winding Refn, c’est au réalisateur argentin Pablo Trapero de présider le Jury des Cinéastes de MyFrenchFilmFestival !

UniFrance a le plaisir de dévoiler le nom du cinéaste qui présidera la prochaine édition du premier festival de cinéma français en ligne.

Pablo Trapero est aujourd’hui considéré comme l’un des réalisateurs les plus créatifs et renommés d’Amérique latine.

Avant de devenir réalisateur, scénariste, monteur puis producteur, Pablo Trapero étudie le cinéma à l’université dans son Argentine natale. Il passe rapidement à la réalisation de courts métrages, au début des années 90, qu’il supervise de A à Z.

En 1999, avec Mundo grúa, son premier long métrage, il s’attache, dans un style proche du documentaire, à décrire le quotidien difficile de la classe ouvrière argentine.

Trois ans après ce premier essai remarqué dans de nombreux festivals internationaux, il sort le polar El Bonaerense qui suit l’itinéraire d’un serrurier argentin dans la banlieue de Buenos Aires. Le film est projeté au Festival de Cannes en 2003 dans la section Un Certain Regard.

A cette époque, Pablo Trapero incarne aux côtés de cinéastes comme Diego Lerman ou Lucrécia Martel, la Nouvelle vague du cinéma argentin.

En 2004, il présente à la Mostra de Venise son troisième long métrage, le road-movie Voyage en famille, largement plébiscité par la presse. Le journal Le Monde le présente à l’époque comme « la révélation du nouveau siècle ».

Il part ensuite en Patagonie tourner Nacido y criado, portrait d’un homme rongé par la culpabilité. C’est en 2008 qu’il revient à Cannes, pour présenter Leonera, avec cette fois, les honneurs de la Compétition où le film est propulsé en Sélection Officielle.

Pablo Trapero signe en 2010, le drame poignant Carancho, interprété par la star argentine Ricardo Darin, qui retrace l’histoire d’un avocat spécialisé dans les accidents de la circulation à Buenos Aires et qui gagne sa vie grâce aux assurances et à la corruption.

Il participe ensuite au collectif sur Cuba, 7 jours à La Havane, en compagnie d’autres cinéastes comme Gaspar Noé ou Laurent Cantet. Le film est présenté à Un Certain Regard au Festival de Cannes.

En 2012, Pablo Trapero s’attaque aux problèmes des bidonvilles en Argentine à travers la vision de deux prêtres engagés envers les populations (incarnés par Ricardo Darin et Jérémie Renier) dans Elefante Blanco. Le film est lui aussi présenté à Un Certain Regard en 2012.

La même année, Pablo Trapero est membre du jury du 69e Festival international du cinéma de Venise.

Deux ans plus tard, il préside le Jury Un Certain Regard du Festival de Cannes 2014.

En 2015, le Ministère de la Culture française lui remet la médaille de l’Ordre des Arts et des Lettres, faisant de Pablo Trapero le premier réalisateur sud-américain à recevoir cette distinction.

Son dernier film en date, le thriller "vintage" El Clan, produit par Pedro Almodovar et sorti en 2016, en plus d’avoir été un succès critique et public, remporte le Lion d’Or du meilleur réalisateur à la Mostra internationale de cinéma de Venise. Le film est un carton en Argentine.

En attendant de découvrir son prochain film, Pablo Trapero est aujourd’hui président du Jury de MyFrenchFilmFestival !

Les membres du Jury des Cinéastes et de la Presse Internationale, ainsi que les films de la sélection, seront dévoilés le 13 janvier 2017 lors de la soirée de lancement du festival. Le président et son jury choisiront le film gagnant parmi les 10 longs métrages de la sélection, à l’issue du festival.

MyFrenchFilmFestival, dont la 7e édition aura lieu du 13 janvier au 13 février 2017, est le premier festival de cinéma français en ligne. Il propose aux internautes du monde entier pendant un mois une sélection de 10 longs-métrages et 10 courts-métrages en compétition, complétée par 9 films en hors-compétition. Le but étant de proposer aux internautes du monde entier le meilleur du jeune cinéma français. Les courts-métrages sont gratuits partout dans le monde, les longs-métrages sont payants (1,99€ par film ou 5,99€ le pack) sauf en Amérique Latine, en Pologne, en Russie, en Roumanie et en Afrique où le festival est gratuit.