Relation école-entreprise

Attractivité des cursus universitaires sur le marché du travail

En privilégiant l’acquisition des connaissances et des compétences via les travaux pratiques, le Centre KazFETS apporte une réponse concrète aux attentes des entreprises du Kazakhstan en matière de recrutement dans tous les secteurs faisant appels aux métiers de l’électricité et des automatismes : production et distribution électrique, télécommunications, transports (notamment ferroviaires), robotique, industrie manufacturière, etc.

Le développement de la relation École-Entreprise passe également par un meilleur suivi des stages programmés dans les cursus universitaires. Le Centre souhaite organiser des rencontres entre les enseignants et les personnels des entreprises chargés de l’encadrement de ces stages, afin de d’affiner le choix des thèmes et d’orienter l’évolution du contenu des enseignements en bonne adéquation avec la réalité industrielle.

Enfin un forum de rencontres des nouveaux diplômés avec les entreprises – en particulier clientes de Schneider Electric kazakhstan – sera organisé chaque année dans les locaux de l’Université KazNTU.

Modularité de la formation continue professionnelle

En complément des cursus universitaires, les modules de formation continue permettent de toucher le public des techniciens et ingénieurs déjà en postes et répondre aux demandes de mise à niveau, de spécialisation ou d’acquisition de compétences complémentaires (par exemple des mécaniciens souhaitant se former aux bases de l’électrotechnique).

Compte tenu des demandes émanant de Schneider Electric Kazakhstan et de ses entreprises clientes, les trois principaux champs à développer en priorité sont le câblage des armoires électriques industrielles, les variateurs de vitesse, les automates programmables, et les réseaux de distribution d’électricité.

Certains thèmes sous-jacents comme la maîtrise des risques électriques, la compensation de l’énergie réactive, la réduction des harmoniques et la compatibilité électromagnétique feront aussi l’objet de modules moins techniques pour s’adresser à un public de décideurs et leur permettre de mieux comprendre les enjeux de ces thématiques.

Pour garantir le succès de ses offres en formation continue, le Centre KazFETS mise sur sa modularité (adaptation des horaires et des documents pédagogiques aux publics concernés). Le réinvestissement des recettes seront utilisés pour compléter la dotation en équipement et élargir le spectre de domaines de compétences du centre : groupes électrogènes, panneaux photovoltaïques, etc.