Rentrée 2012-2013 : le Centre Géo-Energies fait le plein d’étudiants à Almaty

A l’issue des examens d’admission qui se sont tenus à Almaty en mai et en août 2012, le jury de l’Université de Lorraine a sélectionné 18 étudiants pour intégrer la première année du Master international « Subterranean Reservoirs of Energy ». Cette formation, qui permet aux étudiants de préparer un double diplôme français et kazakhstanais, est mise en œuvre dans le cadre du Centre franco-kazakhstanais Géo-Energies.

Parmi cette sélection,
- 15 étudiants vont suivre les cours du Master à Almaty (Kazakhstan), au sein de la filiale délocalisée du Master éponyme de l’Université de Lorraine.
- 3 étudiants ont été autorisés à s’inscrire directement à l’Université de Lorraine, à Nancy (France). Le coût des études est pris personnellement en charge par les étudiants.

La richesse de cette nouvelle promotion tient à la diversité des parcours de ces étudiants, issus de quatre universités kazakhstanaises d’Almaty (Université nationale technique du Kazakhstan K.I. Satpaev - KazNTU, Université nationale du Kazakhstan Al Farabi – KazNU, Université internationale des technologies de l’information – IT University, et Université technique kazakh-britannique - KBTU) et sélectionnés parmi plusieurs spécialités de Master : ingénierie pétrolière, modélisation mathématique et informatique, géophysiques, systèmes d’information, mécanique, informatique.

Dans le cadre de cette première année de Master, plus de 15 modules d’enseignement sont dispensés à Almaty en anglais par des professeurs et chercheurs français affiliés aux meilleurs établissements français d’enseignement supérieur et de recherche ou par des experts industriels français des secteurs énergétiques (AREVA/Katko, Schlumberger,…).

C’est la troisième rentrée universitaire du Centre Géo-Energies depuis sa création en 2010.

A l’issue de l’année universitaire, les meilleurs étudiants auront l’opportunité d’effectuer leur troisième semestre d’études à Nancy (France) grâce à des bourses de mobilité dispensées par l’Ambassade de France au Kazakhstan et par le Ministère kazakhstanais de l’Education et de la Science.