Série de concerts exceptionnels du Quatuor Volta avec la pianiste Jania Aubakirova

A l’Opéra d’Astana, le 24 janvier 2017. Au Conservatoire Kourmangazy d’Almaty le 27 janvier 2017.

  • Le 24 janvier 2017, à l’Opéra d’Astana, 12/1 rue Dinmukhamed Qonayev, à 19h00 (salle de musique de chambre)
  • Le 25 janvier 2017, au Palais des mineurs de Qaraghandy, 32 avenue Buqar-Jyrau, à 19h00 (voir le programme)
  • Le 27 janvier 2017 au Conservatoire national kazakh Kourmangazy d’Almaty, à 19h00
LIRE L’ARTICLE DE LA NOVAYA MUZIKALNAYA GAZETA « LE CONCERT DU QUATUOR VOLTA ET DE JANIA AUBAKIROVA : 1+4 = TRIOMPHE » (versions russe et française, paru le 31 janvier 2017). Une revue de presse détaillée peut être obtenue en contactant le SCAC.



Dans le cadre de la saison culturelle célébrant d’une part les 25 ans des relations diplomatiques entre la France et le Kazakhstan et d’autre part les 50 ans de la visite du Général de Gaulle à Baïkonour, le Quatuor Volta donnera une série de trois concerts publics :

  • Le 24 janvier 2017, à l’Opéra d’Astana, 12/1 rue Dinmukhamed Qonayev, à 19h00 (salle de musique de chambre)
  • Le 25 janvier 2017, au Palais des mineurs de Qaraghandy, 32 avenue Buqar-Jyrau, à 19h00 (voir le programme)
  • Le 27 janvier 2017 au Conservatoire national kazakh Kourmangazy d’Almaty, 86, avenue Ablay Khan, à 19h00
    Ils joueront le Quatuor à cordes n° 3 en sol majeur K. 156 « Milanais » de W.A. Mozart ainsi que le Quatuor à cordes en sol mineur op. 10 de C. Debussy.


A Astana, puis à Almaty, la célèbre pianiste Jania Aubakirova se joindra aux quatre concertistes pour interpréter le Quintette pour piano et cordes en fa mineur de César Franck.

A Almaty, les membres du Quatuor Volta participeront également à la Nuit des idées qui se tiendra à l’Institut Sorbonne-Kazakhstan le 26 janvier prochain (voir le programme).


Cette série de concerts bénéficie du soutien des sociétés ArcelorMittal, Air Astana, Société générale, CIS-Catering, Natixis, Total, Total et La vie en.


Le Quatuor Volta :



Baptisé Volta, du nom du grand physicien italien, inventeur de la première pile électrique, le quatuor composé d’Hugues Borsarello et Laurent Manaud Pallas, violons, Arnaud Thorette, alto et Gauthier Herrmann, violoncelle, inscrit son travail au cœur du répertoire classique et du premier romantisme, l’identité même du quatuor à cordes : Haydn, Mozart, Beethoven et Schubert.
Ses quatre membres mènent depuis plusieurs années une riche activité de chambriste et concertiste, et c’est fort d’une longue amitié musicale qu’ils ont décidé en 2014 de poursuivre leur collaboration en donnant naissance au Quatuor Volta.


Individuellement lauréats de prestigieux concours internationaux (Paris, Bordeaux, Gènes, Londres, Sienne,Florence, Illzach, Heerlen...), les musiciens du Quatuor Volta se produisent sur les plus grandes scènes internationales. Après une saison 14/15 consacrée en particulier aux derniers quatuors de Schubert, le quatuor Volta grave en 2016 son premier enregistrement dédié aux quatuors de Mozart pour le label Artie’s Records.



Jania Aubakirova :



Au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, Jania Aubakirova est formée par Lev Vlasenko et Mikhail Pletnev. Le couronnement de ses études pianistiques survient en 1983 quand elle obtient le Grand Prix du Concours Marguerite Long - Jacques Thibaud et le Prix Spécial de la meilleure interprétation d’une oeuvre française. Cette distinction lui ouvre la carrière internationale qu’elle connaît aujourd’hui : Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Pologne, Hongrie, Bulgarie, République Tchèque, Italie, Israël, Grèce, Turquie, Chine, Russie…
Elle dirige en parallèle et depuis 1997 le Conservatoire national kazakh Kourmangazy d’Almaty, riche d’une intense activité internationale, et partenaire régulier du Conservatoire national de musique et de danse de la ville de Paris.

Nommée en 1998 « Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres », elle organise en 1998 et en 1999 « les saisons kazakhes en France ». Elle a reçu de nombreux autres distinctions dont le prix d’Etat de la République du Kazakhstan et le prix européen Gustav Mahler.
En 2016, elle a donné son haut parrainage à un cycle de concerts visant à favoriser la circulation de jeunes talents sous l’égide du prix européen « Musique d’ensemble » organisé chaque année par la FNAPEC et qui s’est traduit par la venue au Kazaskhtan de la pianiste Célimène Daudet ainsi que du Quatuor Hermès.

« Son jeu transparent, dominé par une pensée musicale très nette, un goût évident pour la beauté et l’élégance des lignes firent des miracles… ». Le Monde de la Musique.



Plus d’information :