Enseignants de français

25 mai 2016

Formation des enseignants de français du Kazakhstan : séminaire à l’Université eurasienne Gumilev

Astana (26-28 mai 2016)

L’accès à la formation continue des enseignants de français est au cœur de l’effort de coopération culturelle que la France fournit au Kazakhstan. Il associe étroitement le Ministère de l’Education et de la Science, les autorités locales (Département de l’éducation des akimats), l’Association kazakhstanaise des enseignants de français (AKEF), les Alliances françaises du Kazakhstan et un nombre très élevé d’établissements scolaires, d’universités, parmi lesquels les instituts de perfectionnement.

Les relations bilatérales et les échanges entre la France et le Kazakhstan s’intensifient. Dans le même temps, Astana s’ouvre politiquement et économiquement à un monde où la francophonie est une réalité qui s’affirme. Comme l’affirme Jacques Attali, auteur d’un rapport pour le gouvernement français sur le sujet (2013), entre 17 et 20 % du commerce mondial est réalisé entre francophones et ce nombre augmente rapidement sur des territoires à forte croissance. Pour communiquer avec ces territoires, il est nécessaire d’entretenir un corps enseignant francophone de qualité et en nombre suffisant qui formera pour l’avenir les diplomates, les interprètes et les professionnels de tous les secteurs concernés par cette dynamique. Celle-ci s’incarne particulièrement au Kazakhstan dans le développement des relations universitaires franco-kazakhstanaises, et notamment de l’Institut Sorbonne-Kazakhstan qui a vu le jour en 2014 et qui a vocation a devenir une locomotive pour la communauté des francophones dans tout le pays. Parallèlement, plusieurs universités kazakhstanaises ont aujourd’hui pris l’initiative de frapper à la porte de l’AUF (Agence universitaire de la francophonie), dans le sillage de l’Université des langues du monde Ablay Khan d’Almaty. La diplomatie multilatérale et européenne, le sport et les grands événements internationaux participent également de cette évolution. Le français sera sous le feu des projecteurs au moment de l’Euro2016 qui débutera dans quelques jours. Ce sera également le cas à l’été 2017 lorsqu’Astana recevra l’Exposition internationale sur l’énergie du futur, exposition dont l’une des quatre langues sera précisément le français.

Former les enseignants de français, c’est un défi auquel doivent faire face les autorités éducatives du Kazakhstan. Le présent séminaire est une contribution conjointe des Alliances françaises du Kazakhstan, de l’Association kazakhstanaise des enseignants de français et de l’Ambassade de France au Kazakhstan, dans le but de soutenir la communauté didactique et pédagogique. Dispensé par des formateurs du CIEP, de la Section scolaire française homologuée de l’Ecole internationale MIRAS d’Asana et des Alliances françaises du Kazakshtan, il entend donner aux enseignants de français du pays un accès à une mise à niveau de leurs savoirs et de leurs pratiques.
Ce séminaire, qui fait à celui qui s’est déroulé les 23-mai dernier à Qostanaï, et dont le thème s’articule autour de l’idée de francophonie, se tiendra à l’Université eurasienne Gumilev, un établissement d’enseignement supérieur ouvert aux langues du monde, un établissement partenaire et engagé dans le soutien de la diversité linguistique et qui œuvre au développement de la francophonie au Kazakhstan. Pendant trois jours une centaine d’enseignants vont confronter leurs pratiques et leurs savoirs, échanger leurs expériences, et surtout apprendre à utiliser des outils numériques comme Culturethèque (bibliothèque numérique développée par l’Institut français et la Fondation Alliance française de Paris), France Université Numérique, etc. Leur présence atteste de la vitalité de l’enseignement du français au Kazakhstan, en qualité de langue vivante deux, et comme plusieurs écoles en ont désormais l’intention, de première langue dans les petites classes. Une telle initiative sera présentée aux auditeurs stagiaires par Mme Ramzia Umerbayeva, Directrice de l’Ecole-gymnase N°17 d’Astana.


Contacts :


  • Alliance française d’Astana – Mme Dinara Orazbayeva, tél. : +7 7172 27 21 58

  • Ambassade de France au Kazakhstan – Service de coopération et d’action culturelle, tél. : +7 7172 795 126
15 mars 2016

Concours pédagogique 2016

Concours destiné aux enseignants de français du Kazakhstan

La coopération au service de la pédagogie en action !

Les bourses pédagogiques offertes par l’Ambassade de France au Kazakhstan relèvent de la coopération pour le français.
Pour les décrocher vous présenterez un ou plusieurs de vos cours sous forme de fiches pédagogiques, avec une auto-évaluation de votre pratique et des pistes constructives d’amélioration.

Les dossiers sont à remettre pour le 10 mai 2016, dernier délai. (voir les conditions de participation dans le règlement)

Documents utiles :

Bonne participation à toutes et à tous !

Concours_pedagogique­_2016_REGLEMENT.pdf

PDF – 263.1 ko


Concours_pedagogique­_2016_INSCRIPTION.pd­f

PDF – 282.7 ko


Concours_pedagogique­_2016_FICHE_PEDAGOGI­QUE.pdf

PDF – 492.4 ko


Grille_auto_evaluati­on_2016.pdf

PDF – 212.2 ko
14 janvier 2016

Remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques aux enseignantes de français d’Almaty

Une cérémonie officielle de remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques aux enseignantes de français d’Almaty a eu lieu le 27 novembre 2015 au Consulat Général de France à Almaty.

M. Francis Etienne, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de France au Kazakhstan, a remis les insignes à Alla NIKIFOROVA, Nadezhda CHKOURAT, Svetlana LEONOVA et Roza MENDALIEVA pour leur apport considérable dans la diffusion de la langue et de la culture française au Kazakhstan.

Article paru dans le journal Delovoï Kazakhstan, édition du 28 novembre 2015 – version russe et traduction en français :

Documents joints

20151127_Article_delovoi_kz_Palmes_acade_mqiues_ru_fr.pdf

PDF – 135.9 ko

20151127_Article_delovoi_kz_Palmes_acade_mqiues_FR.pdf

PDF – 67.7 ko
18 mai 2013

Concours pédagogique 2013

candidatures jusqu’au 26 mai 2013

Concours pédagogique 2013

Le règlement est disponible sur le site ou auprès des Alliances ou centres régionaux de français par voie électronique.
Les dossiers sont à remettre pour le 26 mai 2013 INCLUS, dernier délai. (voir le règlement)

Concours_pedagogique_2013_REGLEMENT.pdf

PDF – 282.2 ko

Concours_pedagogique_2013_Dossier_Fiches.pdf

PDF – 504.6 ko

Concours_pedagogique_2013_DOCUMENTS_exemples.pdf

PDF – 586.3 ko

Concours_pedagogique_2013_INSCRIPTIONS.pdf

PDF – 289.6 ko
Règlement Dossier pédagogique Exemples de documents Fiche d’inscription
25 juillet 2011

Association kazakhstanaise des enseignants de français (AKEF)

L’Association kazakhstanaise des enseignants de français (AKEF) compte aujourd’hui 135 enseignants de français dans neuf régions kazakhstanaises.

La situation de la société kazakhstanaise est riche en opportunités pour la langue française et donc pour la reconnaissance de l’AKEF pour plusieurs raisons :

  • Un plan stratégique du Ministère de l’éducation et de la science de la République du Kazakhstan a été adopté pour la période 2009-2011, dans lequel les activités éducatives et culturelles prennent une place prioritaire.
  • Le 11 mars 2010 a été signée la Déclaration de Bologne qui résulte de la mise en place du Programme gouvernemental « En route vers l’Europe » visant à améliorer le cadre législatif, l’expertise dans la gestion et les réformes institutionnelles .
  • Le nombre de Boursiers « Bolachak » parlant plusieurs langues y compris le français s’accroît d’année en année.
  • La mise en place du programme d’Etat « Nation intellectuelle 2020 » vise à l’émergence d’une génération de Kazakhstanais concurrentiels car bien formés intellectuellement.
  • La mise en marche du Programme gouvernemental de Trilinguisme doit permettre que la maîtrise du kazakh, du russe et de l’anglais devienne la norme. Ceci indique que les Kazakhstanais peuvent devenir concurrentiels, à condition non seulement de maîtriser des connaissances et des savoir-faire professionnels, mais aussi de parler plusieurs langues y compris le français, compte tenu des relations qu’entretient le Kazakhstan avec la plupart des pays du monde et de l’installation au Kazakhstan d’organisations internationales et de groupes internationaux fortement implantés dans l’espace francophone.

Cette année, l’association a mis l’accent sur quatre éléments-clés :

  • la formation de formateurs
  • l’implication des jeunes dans les manifestations éducatives et culturelles
  • la politique de communication
  • la sensibilisation des décideurs

Les clés du succès de l’AKEF en 2009-2010 :

  • la veille et la prise en compte des priorités de la politique gouvernementale et internationale francophone
  • le respect du plan d’action annuel
  • la communication permanente
  • l’innovation dans la simplicité


Auteur du texte et contact : Mme Kamilia FAÏZOVA, Présidente honoraire de l’AKEF, 2011-05-21

Plus d’information et contacts sur le site web de l’AKEF.

|