25 juillet 2018

Gala de danseurs de l’Opéra national de Paris

Astana Opera - 27, 28, 29 et 30 juillet * 19.00

Astana Opera reçoit pendant quatre jours une troupe formée à partir de danseurs de l’Opéra national de Paris. Une quinzaine de solistes et de danseurs vont se produire sous la direction artistique de Sébastien Bertaud.

La troupe exécutera pour le public kazakhstanais des chorégraphies originales tirées du répertoire de l’ONP, notamment des ballets Renaissance, Raymonda, Le spectre de la rose, Manfred, Le Corsaire, Casse-noisette, etc. (voir le programme détaillé).

Cette tournée bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et des Sports de la République du Kazakhstan. Elle s’inscrit dans les célébrations des 20 ans d’Astana, des 350 ans de l’Opéra national de Paris ainsi que des 200 ans de la naissance du chorégraphe Marius Petipa.



Plus d’informations :

23 juin 2016

Le ballet Notre-Dame de Paris à l’Opéra d’Astana

24 et 25 juin 2016

Les 24 et 25 juin 2016 à l’Opéra d’Astana, dans une collaboration avec la Fondation des ballets Roland Petit et l’Opéra de Paris, aura lieu la première kazakhstanaise du ballet “Notre-Dame de Paris”, une oeuvre créée par le chorégraphe Roland Petit sur une musique de Maurice Jarre, adapté du roman éponyme de Victor Hugo.

Présenté pour la première fois à l’Opéra de Paris le 11 décembre 1965, avec les costumes d’Yves Saint Laurent, le ballet a remporté un grand succès et est régulièrement présenté sur les plus grandes scènes du monde, de Tokyo à New York en passant par la Scala de Milan et l’Opéra Bastille.

Le ballet, dirigé par le Maître de ballet Luigi Bonino, a conservé sa mise en scène originale, dans laquelle Roland Petit tenait lui-même le rôle de Quasimodo. Le public d’Astana pourra même apprécier les costumes restaurés d’Yves Saint Laurent.

Une délégation française menée par le Président de la Fondation Charles de Gaulle , l’ancien Ministre M. Jacques Godfrain, assistera à l’événement. La délégation, qui vient célébrer le cinquantenaire de la visite du Général de Gaulle à Baïkonour, est également composée du Directeur de la Fondation Charles de Gaulle, l’Admiral M. Jean-Claude Barrère, du Directeur du Cabinet du Président du Centre national d’études spatial (CNES), M. Pierre Trefouret, du Directeur de la Cité de l’espace de Toulouse, M. Jean-Baptiste Desbois, du Vice-Président des Systèmes spatiaux chez Airbus Defence and Space, M. Hugues Laporte-Weywada et du Sénateur M. Yves Pozzo di Borgo.

24 février 2016

Danse contemporaine avec la Compagnie Fattoumi/Lamoureux

Fête de la Francophonie 2016

Pour le lancement des semaines de la Francophonie 2016 au Kazakhstan, l’Ambassade de France au Kazakhstan et les Alliances françaises du Kazakhstan invitent les chorégraphes et danseurs Héla Fattoumi et Eric Lamoureux.


Pour le lancement des semaines de la Francophonie 2016 au Kazakhstan, qui se dérouleront du mois de mars au mois d’avril, l’Ambassade de France au Kazakhstan et les Alliances françaises du Kazakhstan invitent les chorégraphes et danseurs Héla Fattoumi et Eric Lamoureux, internationalement reconnus comme les initiateurs d’une nouvelle génération de la création contemporaine.

Héla Fattoumi et Éric Lamoureux sont chorégraphes et interprètes depuis le début des années 1990. Dès leurs premières pièces, Husaïs puis le trio Après-midi, ils gagnent une renommée internationale. En 2004, ils prennent la direction du Centre Chorégraphique National de Caen/ Basse-Normandie, où ils poursuivent leur démarche commune à travers des pièces à forte tonalité́ sociétale. En 2015, ils sont nommés directeurs du Centre chorégraphique national de Franche-Comté́ à Belfort pour lequel ils développent leur projet VIADANSE. Celui-ci a pour ambition de réinventer le lien avec les publics, en particulier les jeunes, et de rechercher de nouvelles voies en matière d’éducation artistique et culturelle.

Pour leur tournée au Kazakhstan, Héla Fattoumi et Eric Lamoureux ont accepté de reprendre Husaïs et Solstices (remix), deux pièces de leur répertoire qu’ils ont créées et interprétées respectivement en 1990 et 1996. Husaïs, leur première pièce, pose les enjeux déterminant de leur démarche chorégraphique, qui puise dans l’accordance de leurs deux personnalités. Un accordage de deux imaginaires qui, comme l’écrit Christine Roquet dans Fattoumi-Lamoureux, Danser l’entre l’autre, « ne présuppose pas une quelconque « harmonie », mais s’opère aussi dans la friction, la tension et certainement, également, dans la douceur partagée ». Solstice est construit tel le négatif de Husaïs. De trajectoires contrariées en figures inversées et croisées dans la précipitation, la partition chorégraphique de Solstice (remix) voit deux individualités résistantes qui s’imposent une séparation avant qu’une magnifique ronde virtuose ne les (ré)unisse.

Les deux danseurs se produiront à Astana le 2 mars à 19h00 à l’Université des arts. Ils présenteront ensuite leurs créations à l’Institut chorégraphique d’Almaty le 4 mars à 19h00. A Astana comme à Almaty, ils animeront des ateliers avec les étudiants.

Pour plus d’information :
Contacts : A Astana, Mme Tatyana Ossipova, +7 7172 795 119, tatyana.ossipova diplomatie.gouv.fr ; à Almaty, Mme Banu Burina, +7 727 392 22 30, culture af-almaty.kz
Université des arts d’Astana Chabyt : 50, av. Tauelsizdik
Institut chorégraphique d’Almaty : 67, rue Massanchi
Entrée libre dans la limite des places disponibles