Les contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach : concert inédit au Kazakhstan

Le 5 juillet 2018 à 19h00 à la Philharmonie d’Astana

Le 5 juillet 2018 à 19h00 à la Philharmonie d’Astana
Orchestre de la Philharmonie d’Astana dirigé par Philippe Hui. Mise en espace par Yves Coudray.

Dans le cadre des célébrations des dix ans de l’établissement du partenariat stratégique entre le France et le Kazakhstan et du vingtième anniversaire de la ville d’Astana, l’Ambassade de France, la Mairie d’Astana, La Philharmonie d’Astana et l’Alliance Française d’Astana organisent le concert des Contes d’Hoffmann, oeuvre majeure de Jacques Offenbach, donné par l’orchestre de la Philharmonie d’Astana, dirigé par Philippe Hui et mis en espace par Yves Coudray.

Les contes d’Hoffmann est un opéra en cinq parties, un prologue, trois actes et un épilogue. Au fil des trois actes, le personnage principal, Hoffmann, dans une taverne, fait le récit de ses histoires d’amour à des étudiants. Il raconte ses désillusions de l’idéal mécanique, Olympia, puis les rigueurs d’un amour impossible que la passion dévore, Antonia et la malignité de la femme fatale, Giulietta. L’histoire se termine comme elle a commencé, dans la taverne, Hoffmann est soûl et voila qu’Olympia, Antonia et Giuletta apparaissent sous les traits de Stella.

Svetlana Lifar

Mezzo soprano

Mezzo soprano française, d’origine russe, Svetlana Lifar étudie la musique au Conservatoire de Moscou puis en Bulgarie et en France au Conservatoire National de Paris. Elle est lauréate de nombreux concours et intègre en 1997 le CNIPAL de Marseille.

En 2005, Svetlana Lifar fait ses débuts à La Scala de Milan en interprétant le rôle de Pauline dans la Dame de Pique.

En 2012 elle participe a une création mondiale de l’ouvrage de Philippe Fénélon – La Cerisaie dans le rôle de Douniasha a l’Opéra National de Paris . Elle chante a nouveau a Monte-Carlo dans Francesca da Rimini de R. Zandonai.

Pour les contes d’Hoffmann, elle intervient aux cotés de Philippe Hui comme préparatrice vocale et répétitrice de français.



Yves Coudray

Metteur en scène

Yves Coudray débute à l’âge de sept ans grâce à Yves Allégret qui le choisit pour incarner le rôle principal de son feuilleton télévisé Graine d’Ortie. Pendant dix ans, il jouera le plus souvent des rôles principaux à la télévision, au cinéma ou au théâtre aux côtés d’acteurs tels que Jean Piat, Pierre Fresnay, Jacques Weber, Carole Bouquet, Jean Carmet... Admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris l’année de ses dix-huit ans, Yves Coudray entame dès lors une carrière de chanteur aussi riche que diverse, avec une prédilection pour le répertoire français (dont 27 rôles différents chez Offenbach). Engagé par les opéras de Genève, Marseille, Bordeaux, Rouen, Nancy, Toulouse, Metz et Lausanne, il participe aussi aux festivals d’Aix en-Provence, Utrecht, Montpellier et Saint-Etienne.

Parallèlement à sa carrière d’interprète, Yves Coudray signe de nombreuses mises en scène et consacre une partie de son activité à la formation scénique des jeunes chanteurs (Opéra de Paris, les Jeunes Voix du Rhin et le CNIPAL de Marseille, Université de Peperdine en Californie). Son parcours de metteur en scène l’a déjà mené au Liceu de Barcelone pour diriger Steven Cole dans son récital AnimaIs Big and Small, et à San Francisco, New York et Boston pour la création mondiale de Lamentations and Praises, drame liturgique de sir John Taverner avec l’ensemble Chanticleer et la Handel & Haydn Society of Boston.

Les opéras de Marseille (Salaambô, Manon Lescaut, Attila), Montpellier (Monsieur Choufleuri), Nantes (Manon de Massenet en co-réalisation avec Renée Auphan) et Nice (Fidelio, la Damnation de Faust et Une Petite Flûte Enchantée, destinée au jeune public dont il signe également l’adaptation en français) l’ont accueillis.

Il est également directeur artistique du Festival Offenbach d’Etretat.



Philippe Hui

Chef d’orchestre de la Philharmonie des « Deux Mondes »

Philippe Hui est un chef d’orchestre éclectique qui dirige aussi bien le concert symphonique, que le Ballet, l’Opéra ou l’Opérette. Après avoir été l’assistant de James Conlon, Philippe Hui a dirigé régulièrement l’Orchestre National de l’Opéra de Paris dans de nombreux opéras et ballets : Orphée et Eurydice de Gluck (chorégraphie de Pina Bausch suivie d’une tournée en Allemagne), Le Barbier de Séville, Idoménée de Mozart, Paquita, La Sylphide, etc.

Il est par ailleurs invité par de nombreuses scènes et festivals en France et à l’étranger : Opéra de Tours, Metz, Reims, Limoges, Avignon, Toulon, Rennes, Théâtre des Champs Elysées, Théâtre du Châtelet, Salle Gaveau, Opéra Comique, Centre Lyrique d’Auvergne, Festival de Loches,…) et à l’étranger (Opéra de Novossibirsk, Festival de Nuremberg, de Baalbeck, etc.

Philippe Hui et le Kazakhstan :