Nouvelles distinctions pour l’école française de mathématiques : 2 prix Henri-Poincaré et 5 médailles d’or au championnat d’Europe

 Deux jeunes mathématiciennes françaises reçoivent le prix Henri-Poincaré 2012 , parmi quatre lauréats.

L’école mathématique française se distingue encore une fois sur la scène internationale. Après son attribution en 2009 à Cédric Villani (médaille Fields 2010), c’est au tour de deux jeunes chercheuses françaises, Nalini Anantharaman et Sylvia Serfaty, d’être récompensées par le Prix Henri-Poincaré.

Le prix Henri Poincaré, créé en 1997 en l’honneur du mathématicien et physicien français éponyme disparu il y a juste un siècle, récompense à la fois des scientifiques éminents pour l’ensemble de leurs travaux en physique mathématique mais également de jeunes chercheurs ayant déjà apporté des contributions exceptionnelles dans cette discipline.

Les lauréates sont issues de la même promotion de l’Ecole Normale Supérieure et sont actuellement chercheuses au C.N.R.S.. Diplômée de l’Université Pierre et Marie Curie, où elle a soutenu sa thèse en 2000, Nalini Anantharaman est aujourd’hui vice-présidente de la Société Mathématique de France et professeure à l’Université Paris-Sud. Après une thèse à l’Université Paris-Sud en 1999, Sylvia Serfaty est quant à elle professeure à l’Université Pierre et Marie Curie.

 Cinq médailles d’or au championnat d’Europe de mathématiques reviennent à des Français, parmi onze lauréats.

L’excellence de l’école mathématique française est encore soulignée lors de la remise des prix 2012 de la Société européenne de mathématiques avec cinq lauréats sur douze. Deux sont issus de l’Université Paris-sud et un de Pierre et Marie Curie

Avec onze médailles Fields – juste derrière les Etats-Unis -, la France demeure un des pays chef de file de la recherche dans cette discipline, avec les Etats-Unis et la Russie.