Ecole française internationale Charles de Gaulle-Miras

L’Ecole française internationale Charles de Gaulle-Miras est installée à Astana sous la forme d’une section scolaire au sein de l’Ecole internationale « Miras ». Les effectifs de cette entité fondée en 2011 croissent à un rythme de 15-20% par an. Elle devrait dépasser les 50 inscrits à la rentrée 2017.

[ ]

Elle accueille les enfants français et francophones d’Astana de la maternelle à la terminale. Les élèves sont encadrés :

  • pour deux tiers du temps environ, par des enseignants appliquant les programmes français ;
  • pour un tiers, par des enseignants de « Miras » hors de l’école française.

 Fonctionnement pédagogique :

Enseignement primaire (maternelle et élémentaire)

  • La formation élémentaire est dispensée dans une classe multi-niveau sous forme d’enseignement direct par un enseignant détaché de l’Education nationale. Elle jouit de l’homologation depuis la rentrée 2015.
  • Une maternelle française ouverte à la rentrée 2013 offre une formation d’éveil, porteuse d’une première approche méthodologique. Une formation à la langue française permettra aux élèves kazakhstanais d’intégrer les enseignements élémentaires français aux côtés des enfants francophones.

Enseignement secondaire

Ces niveaux fonctionnent en enseignement à distance, sur la base des matériaux pédagogiques fournis par le Centre national d’enseignement à distance (CNED), et avec l’intervention de deux enseignants sur place, dans le cadre d’un tutorat renforcé et personnalisé.

  • un professeur de sciences assure l’enseignement des mathématiques, la supervision des sciences naturelles, et des sciences économiques ;
  • un professeur de lettres et d’humanités dispense les enseignements de français, et apporte un soutien méthodologique en histoire-géographie, philosophie et latin.

 Cadre juridique

  • Une Convention d’adhésion au réseau des écoles de la Mission laïque française (MLF) a été signée le 1er juillet 2011 entre la Fondation « Nazarbaïev » pour l’éducation sise à Almaty et la mission laïque française.
  • L’Ecole française rend compte de son fonctionnement pédagogique à l’Agence de l’enseignement français à l’étranger (AEFE), qui évalue sa conformité avec les standards éducatifs français et se prononce sur son homologation. Celle-ci est une condition nécessaire au détachement d’enseignants titulaires de l’éducation nationale.

 Cadre financier

L’Ecole française internationale Charles de Gaulle-Miras est intégrée au sein de l’Ecole internationale « Miras ». Elle jouit d’une autonomie pédagogique totale. Son fonctionnement est placé sous la responsabilité d’un chef d’établissement nommé par la Mission laïque française et par l’Ambassade de France. Il est appuyé par une association des parents d’élèves (APEK), qui oeuvre notamment au développement des effectifs.

Les entreprises parties à la convention, l’Ambassade de France au Kazakhstan et la Fondation « Nazarbaïev » pour l’éducation forment un comité au sein duquel est négocié le tarif d’inscription à l’Ecole française internationale Charles de Gaulle-Miras. Ce tarif dépend des effectifs et du développement de l’établissement.



Contacter le chef d’établissement M. Pierre Callens.